Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 




cr827.chaman.png


Le chaman autoproclamé
du Capitole


 

 

Claudine Castelnau

 

 


6 décembre 2021

 

Lors des émeutes du Capitole à Washington, le 6 janvier dernier, un homme avait particulièrement attiré l’attention : il était armé d’une lance fort pointue, son visage était peint aux couleurs du drapeau américain et son torse entièrement tatoué. Mais surtout il portait sur la tête une toque de fourrure ornée de deux cornes de bison. Il se disait chaman autoproclamé et se revendiquait adhérent aux théories complotistes de la nébuleuse Qanon.


Très facilement repéré à l’intérieur du Capitole dont il avait forcé l’entrée avec les émeutiers, il avait été très vite arrêté et provisoirement emprisonné. Le « chaman » Jacob Chansley était jugé en novembre et il vient d’être condamné à plus de 3 ans de prison ferme par un tribunal de Washington.


L’homme aux cornes de bison « est devenu l’image même de cette journée de chaos qui avait fait trembler la démocratie américaine » a souligné le juge et la procureure a dénoncé cette attaque destinée à empêcher « le transfert pacifique du pouvoir » de Donald Trump le perdant à Joe Biden le vainqueur au moment de la certification des résultats de la présidentielle que Trump et d’autres voulaient empêcher.


La procureure a aussi rappelé les « messages au vitriol » que le dit chaman avait posté bien avant le 6 janvier, contre « les responsables politiques corrompus et les traîtres (dont Mike Pence le vice-président de Trump) au sein du gouvernement ». Jacob Chansley a promis de se soigner, il a renoncé à la mouvance Qanon et a dit être déçu par Donald Trump..


« Je ne suis pas un homme violent, ni un insurgé et certainement pas un terroriste. Je suis juste un homme bon qui a enfreint la loi »,
a-t-il expliqué, assurant croire « en la liberté, la loi et l’ordre, et la responsabilité de ses actions. » 


Jacob Chansley était le quatrième à être jugé. Au total 664 personnes ont été inculpées pour leur participation à l’assaut meurtrier qui a fait cinq morts dont un policier et une manifestante.

 

 

 

 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.