Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 







Les sentiers des huguenots



Claudine Castelnau

 

 


29 novembre 2021

Lorsqu’en 1685 Louis XIV révoque l’Edit de Nantes, il provoque l’un des grands exodes de notre histoire. Près de 200 000 huguenots fuient la France.
Ils partent de diverses provinces du royaume, et, rien que pour la Drôme provençale, sont plusieurs milliers à prendre le chemin de l’exil. Ils s’en vont en secret, la plupart du temps à pied, le long de chemins peu fréquentés pour se rendre vers l’Allemagne protestante par la Suisse.
Leur route rejoint celle des Vaudois du Piémont, disciples de Pierre Valdo. Aujourd’hui, le Sentier des Huguenots rend hommage à ces fugitifs en proposant un parcours qui, de Poët-Laval (Drôme) à Bad Karlshafen (Allemagne) pénètre en Suisse à Genève.
De là, divers tracés peuvent être imaginés : les cartes topographiques et le balisage n’existaient pas au XVIIe siècle !

De nombreux exilés n’ont fait que passer, mais certains ont posé leur baluchon et se sont établis dans ces régions.
Par ce biais, des familles d’exilés nous ont apporté leur savoir-faire et contribué au développement d’une incontestable prospérité dans des régions démunies.
On peut mentionner quelques noms devenus synonymes de réussite économique : Suchard, Audemars Piguet, Thorens, par exemple.

Depuis juin 2014, l’Association vaudoise des amis du Sentier des huguenots et des Vaudois du Piémont, créée en 2013, a balisé le tracé. Le sentier international de grande randonnée suit le tracé historique de l'exil des huguenots dauphinois vers l'Allemagne et la Suisse à la fin du XVIIe siècle.
Sur les pas des huguenots et des Vaudois du Piémont en France, en Suisse et en Allemagne est un projet de coopération international mené dans le cadre du programme européen

Mais il ne faudrait pas voir dans ces chemins une sorte de Compostelle protestant, explique le président de l’association vaudoise des amis du sentier des huguenots en Suisse. Mais plutôt comme un « sentier du souvenir ». « Il faut imaginer qu’environ cent personnes crevant de faim arrivaient chaque jour dans la Cité de Calvin, raconte le président. Un afflux massif qui a dû inquiéter les populations locales. Les Allemands avaient une vraie politique d’accueil, mais en Suisse on se contentait de glisser une pièce dans la poche de ces migrants et de leur souhaiter bonne route ». Xela n’a pas empêché certains de s’installer et de prospérer avec le savoir faire qu’ils avaient apporté…


Huguenots du Dauphiné


 

 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.