Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 


Homosexualité au Zimbabwe

 

 

Claudine Castelnau

 

 


8 novembre 2021


Il s’appelle Somizi Mhlongo, il est sud-africain et une célébrité dans son pays comme star de la télévision. Le site de la BBC dédié aux nouvelles d’Afrique raconte que Somizi Mhlongo devait faire une tournée au Zimbabwe qu’il a dû annuler sous la pression du Conseil chrétien apostolique du Zimbabwe, un groupement d’églises pentecôtistes qui a protesté auprès du gouvernement contre la venue d’un homosexuel, même star.


Réponse de Somizi Mhlongo : il est désappointé mais « il continuera à témoigner au nom de tous ceux qui sont sans voix (les homosexuels entre autres qui ont une vie difficile en Afrique et sont souvent obligés de se cacher). Si [votre refus] signifie que vous ne me voulez pas comme je suis, authentique, tant pis, protégez votre pays, je n’ai plus envie d’y venir.  » 


Les leaders du Conseil apostolique, qui regroupe plus de 600 groupes chrétiens évangéliques et représente quelque 34 % de la population ont écrit au Président du Zimbabwe pour lui demander de ne pas tolérer l’homosexualité dans le pays : « Spirituellement ce serait considérablement inquiétant et cela signifierait aussi que nous acceptons ouvertement l’homosexualité au Zimbabwe et que nos enfants risqueraient d’affecter nos enfants » (comme une maladie peut contaminer ?)


Enfin, les élections approchent au Zimbabwe et ces « chrétiens » font valoir que la visite de la star homosexuelle dans le pays pourrait porter préjudice au parti au pouvoir... L’homosexualité demeure illégale au Zimbabwe et la communauté LGBT a été victime de violentes persécutions au temps du dictateur Robert Mugabe qui a déclaré un jour que « les homosexuels étaient pires que des porcs et des chiens. »


 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.