Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français




Les extra terrestres

 

Claudine Castelnau

 

 

10 juillet 2021

« Les ovnis ne font plus rire personne ! », titrait récemment le quotidien américain The Washington Post.  Pourquoi ce titre surprenant et cet article dans un journal sérieux à propos d’un phénomène longtemps réservé aux fantasmes d’Hollywood, à la science-fiction, aux amateurs de soucoupes volantes ou aux dérangés mentaux ?

« Tout le monde me disait que ça ne ferait que m’attirer des ennuis », se souvient Reid, un député démocrate du Nevada, où se trouve la Zone 51, le site d’essais ultra secret de l’armée, une sorte d’attraction touristique pour amateurs de soucoupes volantes. « Mais ça ne me faisait pas peur. Et on dirait bien que le temps m’a donné raison. »

En effet, aujourd’hui, les couloirs du pouvoir à Washington bruissent de rumeurs – parmi les sénateurs les plus en vue, les membres du Pentagone et même d’anciens directeurs de la CIA – au sujet des OVNIS, remarque le Washington Post. 
Certains, comme un ancien chef de cabinet du président Bill Clinton avoue aujourd’hui avoir gardé jusqu’ici son intérêt pour les OVNIS : « Autrefois cela pouvait mettre fin à une carrière. Mieux valait ne pas se faire surprendre en train d’en parler, sous peine d’être accusé de sortir d’un épisode de X-Files, une série américaine. »

 Mais l’été dernier, la situation a changé : le Ministère de la Défense américain a publié un communiqué annonçant la création d’une mission « sur les phénomènes aériens non identifiés qui pourraient constituer une menace pour la sécurité nationale. » Et le directeur de la CIA déclarait : « Ce serait fort présomptueux et arrogant de notre part de croire qu’il n’y a pas d’autre forme de vie dans l’univers. »

Et son prédécesseur à la CIA a osé avouer dans une interview sur un site spécialisé dans le paranormal qu’« il n’était plus aussi sceptique qu’il y a quelques années, pour ne pas dire plus, mais il se passe des choses surprenantes que rapportent des pilotes expérimentés. »

 Les deux anciens directeurs de la CIA faisaient référence, explique le Washington Post, à des vidéos de pilotes de l'Air Force et de la Navy publiées ces dernières années montrant des objets inexpliqués détectés par radar, se déplaçant à des vitesses inhabituelles et effectuant des manœuvres aériennes qui défient la logique et dont les avions militaires les plus en pointe seraient incapables.

Certains de ces phénomènes restent inexpliqués, confirment des responsables du Pentagone. Mais ce n’est pas la première fois ! En 1952, certains avaient signalé des « soucoupes volantes » sur Washington, Jimmy Carter a raconté avoir vu un OVNI très brillant et qui changeait de couleur en Géorgie où il vivait, puis des OVNI ont été accusés d’avoir provoqué un accident d’avion, le bétail a disparu d’un ranch...

D’autres, comme cet ancien officier du renseignement militaire américain, affirment y croire désormais et posent la question : « Quelles sont les intentions » de ces visiteurs d’un autre type ?  Et pourquoi faudrait-il que des militaires, toujours sur leurs gardes et prêts à voir un danger potentiel dans ce qui n’est pas connu et maîtrisé par eux et cultivant le secret, soient seuls chargés de collecter les données ?


.



Un pasteur espagnol écrivait il y a quelques années sur son expérience lors d’une émission radio où on lui avait demandé « Croyez-vous que des extraterrestres, nous rendent visite ? » Il avait répondu oui sur l’existence des extraterrestres et non, ils ne nous rendent pas visite, parce qu’il n’avait pas la capacité de vérifier leur existence. Ce qui avait désarçonné l’animateur... Et après tout nous ne sommes pas sûrs qu’il n’y ait pas une vie intelligente, même différente de nous dans d’autres mondes. Et que nous pourrions un jour entrer en contact…

Alors pourquoi craindre a priori cette rencontre ? Et soupçonner ces autres de nous vouloir du mal, a priori ?

Il y a quelques années, le pape François s’était interrogé dans une prédication sur ce qu’il adviendrait si des extraterrestres débarquaient sur notre planète. Et s’il faudrait les évangéliser. « Si demain arrivait une expédition de Martiens, verts, avec un long nez et de grandes oreilles, comme nos enfants les dessinent avait-il dit.  Et si l’un d’eux nous disait : “Je souhaite être baptisé”, que se passerait il ? ».

Le trait d’humour, au-delà du cliché des « Martiens verts », révélait de fait notre incapacité à imaginer un monde autre qui aurait vécu une autre révélation, un autre Christ peut-être, aussi vert que ces disciples. Et des Martiens, pour faire court, qui n’auraient pas besoin d’un baptême humain mais d’autre chose que nous ignorons !

Un théologien catholique faisait remarquer que dans notre galaxie, la Voie lactée, il y aurait quelque 100 milliards d’étoiles et les possibilités de l’apparition éventuelles de la vie sont donc gigantesques. Mais ensuite, il se posait et nous posait la question : « Si d’autres êtres conscients existent dans l’univers, bénéficient-ils du salut offert par le Christ ? Et sont-ils faits à l’image de Dieu, à l’instar de l’être humain ? »

En résumé, « le Christ sauve-t-il les extraterrestres ? » Ou plutôt, une autre histoire du salut se joue-t-elle dans d’autres mondes ? Avec des extraterrestres qui revendiquent comme nous d’avoir été créés à l’image de Dieu, de leur Dieu...





Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.