Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


cr796.jonas.jpg

Jonas échappant à son grand poisson

Un pêcheur de homards
avalé par une baleine

 

Claudine Castelnau

 

 

15 juin 2021

Les médias ont raconté longuement la semaine passée, l’histoire de ce pêcheur de homards au large du Massachusetts, un Etat américain sur le bord de l’océan Atlantique. Michael Packard  pêchait à une dizaine de mètres de profondeur lorsqu’une baleine à bosse l’a brièvement avalé pendant une dizaine de secondes avant de le recracher à la surface.

Il raconte qu’il s’est retrouvé dans le noir, a pensé qu’il allait mourir puis a été projeté en l’air par la baleine qui revenait à la surface pour respirer et se débarrasser de ce corps étranger et il est retombé à l’eau un peu traumatisé  et couvert de bleus mais bien vivant.

Un témoin crédible, fils d’un scientifique expert en baleines  et qui était avec le rescapé confirme ce récit.

Ce qui est à remarquer c’est que les médias aient tout de suite pensé à Pinocchio, avalé par un requin, dans l’histoire mais jamais au Jonas de la Bible

Jonas, que Dieu avait tenté d’envoyer à la grande ville Ninive et qui s’enfuit plutôt que d’obéir à Dieu, embarque sur un bateau « pour aller loin du Seigneur », dit le texte. Puis il est jeté pardessus bord par les marins lors d’une tempête comme une sorte d’offrande expiatoire  au Seigneur. Jonas sera avalé par un grand poisson [et pas une baleine] et restera trois jours et trois nuits dans son ventre jusqu’à ce que le poisson le rejette sur le rivage et que, tout repentant, il aille à Ninive prêcher la repentance.


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.