Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Staline et le Birobidjan juif

 

 

Claudine Castelnau

 

 

29 mars 2021

La revue Hérodote a rappelé que ce 28 mars était l’anniversaire de la fondation du Birobidjan juif, le 28 mars 1928. Ce jour-là, Staline avait annoncé la création d’une région autonome à l’est de la Sibérie, (l’Extrême-Orient russe) une manière de parquer les juifs d’Union soviétique loin, dans une région glaciale et désolée, en bordure du fleuve Amour, sur la frontière chinoise, avec pour langue le yiddish que parlaient les juifs d’Europe orientale.

Hérodote explique que « la création du Birobidjan, sur une idée du président du Soviet Suprême relève du désir de freiner l'émigration des juifs soviétiques vers la Palestine tout en les poussant loin de la Russie utile. » Cette décision témoigne aussi de l’antisémitisme virulent, bien avant l’arrivée d’Hitler en Allemagne et qui persistera en URSS et en Pologne notamment après la défaite du nazisme.

Les juifs ne représentèrent que le quart de la population de cette nouvelle région du Birobidjan malgré les incitations des autorités et aujourd’hui, devenu l’Oblast (région) autonome juif, ils ne sont plus que quelques milliers sur les 200 000 habitants où l’on compte aussi des Russes, des Coréens, des Chinois, « mais ils restent fidèles à leur culture et à la langue yiddish, précise Hérodote et le Birobidjan a conservé le statut de terre d’accueil pour les Juifs de Russie » mais fortement concurrencé par la création de l’Etat d’Israël en 1948.

On peut se demander pourquoi avoir choisi le yiddish comme langue officielle de cette région qui les différenciaient tellement des Russes ? Parce que l’hébreu est alors seulement une langue liturgique puisque l’Etat d’Israël n’est pas encore créé et que les autorités soviétiques sont hostiles aux religions (qu’elles cherchent à éradiquer) et donc à la religion juive. Avec l’Etat d’Israël, le projet Birobidjan s’étiole, les juifs faisant en nombre l’Alya, le retour vers Israël.


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.