Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 


L’archevêque anglican du Nigeria Mgr Ndukuba

 

 

Claudine Castelnau

 

 

15 mars 2021

Rarissime, cette condamnation sans appel de l’archevêque anglican du Nigeria, larchevêque Ndukuba par Mgr Welby, archevêque de Cantorbéry, chef de la Communion anglicane.

Il répondait à une déclaration des anglicans nigerians sur l’accompagnement pastoral dont doivent bénéficier les homosexuels qu’avaient publiée l’Eglise anglicane en Amérique du Nord. L’archevêque Ndukuba avait répondu que « le virus mortel de l’homosexualité avait infiltré la Communion anglicane et devait être rapidement et radicalement expurgé au risque sinon d’infecter l’ensemble. »

L’archevêque de Cantorbéry a réagi en disant : « I completely disagree with and condamn this language » (Je suis en désaccord total avec ce langage et je le condamne) C’est inacceptable, et déshumanise les êtres humains dont parle la déclaration. J’ai écrit à l’archevêque du Nigeria pour exprimer clairement que ce langage est incompatible avec l’enseignement de la Communion anglicane », Enseignement exprimé très clairement dans une déclaration de 1998, de la Conférence de Lambeth [qui réunit une fois tous les dix ans tous les évêques anglicans.
«  La résolution de Lambeth, souligne l’archevêque de Cantorbéry, rappelait à la fois ce qu’est le mariage chrétien traditionnel mais était claire aussi dans sa condamnation de toutes actions ou déclarations homophobes et réaffirmait que tous les baptisés, croyant et fidèles, sans tenir compte de leur orientation sexuelle, sont pleinement membres du corps du Christ. »

La déclaration de l’archevêque de Cantorbéry conclut que « la mission de l’Eglise est la même dans tous les pays et toutes les cultures : démontrer par des actions et des mots que Dieu offre son amour inconditionnel à chaque humain. »

L’archevêque d’York, second dans la hiérarchie de l’Eglise anglicane d’Angleterre a approuvé cette prise de position : « Je partage la peine de l’archevêque Welby à propos du langage utilisé par l’archevêque nigérian Ndukuba et j’espère que les homosexuels partout dans le monde ne seront pas moins en sécurité après ses déclarations. »

L’Eglise anglicane du Nigeria revendique plus de 18 millions de membres, ce qui en fait la deuxième province de la Communion anglicane après l’Eglise d’Angleterre. En ces temps où la question du racisme est fortement présente, wikipedia rappelle qu’en 1864, Samuel Ajayi Crowther, un ancien esclave d'ethnie yoruba, est élu évêque du Niger et premier évêque noir de la Communion anglicane.
Wikipedia note aussi que l’Eglise du Nigeria s’est toujours opposée aux tendances progressistes de l’Eglise épiscopale des Etats-Unis et de l’Eglise anglicane du Canada qui acceptent l’homosexualité des prêtres anglicans et les unions civiles de même sexe et qu’elle fait partie désormais d’un groupe d’anglicans très conservateurs d’Amérique du Nord, du Canada et d’Afrique.


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.