Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Humanité de Joe Biden

 

Claudine Castelnau

 

 

11 janvier 2021

Enfin on connaît l'histoire de Joe Biden qui bégayait dans sa jeunesse, rencontre un garçon de 13 ans, qui bégaye. Biden lui propose un livre de poèmes du grand écrivain irlandais Yeats. Et ensemble, ils lisent des poèmes. Après beaucoup d'efforts, le jeune garçon est guéri, au moins assez pour passer courageusement à la télévision afin de soutenir Joe Biden.

Pas un miracle en soi. Juste un simple acte de gentillesse et de compréhension ; quelque chose qu'un curé pourrait faire, en tenant compte des enseignements de Jésus; l'acte d'un homme qui promet, dans un langage sonore biblique, d'être «un allié de la lumière, pas des ténèbres».

Ce qui veut dire que Joe Biden mène la campagne la plus ouvertement religieuse depuis Jimmy Carter en 1976. C'est aussi clair qu'une Bible en gros caractères. Il se présente comme comme un homme pieux et décent .

Le ton peut sembler manipulateur mais je couvre Joe Biden depuis le milieu des années 80. Quelles que soient ses autres lacunes - et il en a sa part -, il est honnête. Alors que le «caractère» du président Trump est tout ce que la Bible nous dit de ne pas être: vaniteux, égoïste, cupide, mensonger, adultère l’équipe de Biden parie qu'un bon gars, guidé par la foi, est un gagnant.

Faire référence à Jimmy Carter n'est pas un accident. En 1976, un baptiste du Sud né de nouveau, évangélique, fermier-diacre a juré de nettoyer une Maison Blanche souillée par Richard Nixon. Enseignant à l'école du dimanche à Plains, en Géorgie, agenouillé dans ses champs d'arachides comme un simple homme du sol, Carter a promis de diriger un gouvernement aussi « décent et juste... que le sont les Américains. »
Carter a été le dernier démocrate à remporter le vote évangélique.

Biden essaie maintenant quelque chose d'audacieux : arracher Dieu au parti qui prétend Le posséder, le parti républicain. Biden serait le premier président catholique depuis JFK et, contrairement à Kennedy, il se présente à un moment où sa foi est une bénédiction et non un fardeau. Qu'en est-il des électeurs « laïques » ? Pour eux, Biden offre une foi chrétienne qui ne dit pas son vrai nom. C’est la gloire, la louange et la décence et l’empathie pour les autres dans la douleur. Joe est sur le partage.



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.