Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Désert de l'Utah

Le monolithe en métal du désert

 

 

Claudine Castelnau

 

 

9 décembre 2020

Drôle d’histoire que ce monolithe en métal apparu dans le désert de Red Rock dans l’Utah, un Etat à l’ouest des Etats-Unis. dont la capitale est Salt Lake City, siège de l’Eglise mormone. Le 18 novembre, un mystérieux monolithe de métal de plus de 3,5 m de haut apparaît dans ce désert, dans un environnement de roches rouges, repéré depuis un hélicoptère qui aide à la surveillance des moutons dans cette région. On ne sait d’où il vient mais les extraterrestres ne sont pour rien dans sa disparition : le 27novembre, raconte un photographe présent sur les lieux, quatre hommes surgissent, abattent le mystérieux objet, le démontent et l’emportent dans une brouette sans plus d’explication.

Le Bureau de l’aménagement foncier de l’Utah avoue son ignorance de même que la police qui ne semble pas s’inquiéter. Le shérif du coin s’est même amusé à lancer un avis de recherche pour neuf aliens et de là à penser, comme cet internaute que « les extraterrestres sont revenus le prendre »...

Le Salt Lake Tribune, un quotidien de Salt Lake City, a confirmé la disparition de l’objet aux visiteurs désappointés qui avaient fait des heures de route pour le voir. Il reste un trou à la place du monolithe. « Pourtant je l’aimais bien. Peut-être réapparaitra-t-il à un autre endroit », espère un autre internaute.

 

Roumanie

Souhait exaucé : un monolithe semblable à celui de l’Utah est découvert en Roumanie, dans le nord-est du pays. 4 mètre de haut, sa base enfoncée dans le sol, au milieu d’une colline et comme celui de l’Utah fait de métal brillant. Les autorités roumaines locales disent ignorer l’origine de l’objet mais relèvent qu’il a été installé, sans autorisation, sur les ruines d’un très ancien fort classé. Comme pour celui de l’Utah, le monolithe de Roumanie est érigé dans un lieu désert, difficile d’accès, et il a disparu aussi mystérieusement que le premier.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là : un nouveau monolithe a été repéré en Californie. Découvert en haut d’une montagne par des randonneurs le 2 décembre, il a été détruit par trois jeunes suprémaciste blancs. Une vidéo les montre faisant tomber le monolithe et le remplaçant par une croix en bois en scandant « America First » et « Jésus est notre roi » ou encore « Le Christ est le roi de ce pays. Nous ne voulons pas d'étrangers venus du Mexique ou de l'espace » ou « Make America Great Again » le slogan de ralliement trumpiste.

Dans une vidéo précédente, ce groupe expliquait avoir roulé cinq heures et « pendant leur trajet les trois jeunes hommes ponctuent les diverses chansons par des commentaires grossiers et racistes, et mentionnent à maintes reprises le suprémacisme blanc et leur désir de brûler des croix », note le site internet Slate.

L’affaire du monolithe continue et on a annoncé une quatrième sculpture samedi dernier à Las Vegas, revendiquée par un collectif d’artistes qui se sont peut-être inspirés de premières découvertes et en propose à la vente, 40 000 dollars pièce, livrés en 4 à 6 semaines.

Un monolithe métallique semblable à ceux des Etats-Unis et de Roumanie a été trouvé sur une plage à l’ouest de l’Ile de Wight le week-end passé. La personne qui l’a découvert dit que c’est par hasard qu’elle est venue jusqu’à cet endroit et les gens à qui elle a montré ses photos étaient persuadés que c’était un montage !

Si un collectif anonyme d’artistes a revendiqué les monolithes de l’Utah et de Californie il a fait savoir qu’il n’était pour rien dans celui de l’île de Wight : « Bonne chance à tous les extraterrestres qui travaillent dur dans le monde entier pour propager le mythe. » Ceux qui ont vus et photographiés ces monolithes trouvent tout de même qu’ils sont de facture très rudimentaire (des plaques de métal rivetées sur un cadre de bois) pour être des œuvres d’extraterrestre



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.