Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Suisse


Entreprises responsables

 

 

Claudine Castelnau

 

9 décembre 2020

L’initiative « Entreprises responsables » qui était proposée la semaine passée aux électeurs suisses a échoué alors qu’elle était soutenue par la majorité de la population (50,7 %). Cela n’a pas suffit car seuls huit cantons et un demi canton l’ont soutenue. Originalité de la politique suisse, la règle de la double majorité (peuple et cantons) a eu raison de l’initiative et le vote populaire n’a pas suffit, se heurtant à la majorité des cantons qui votent généralement conservateur et l’ont refusée, entre autres les petits cantons alémaniques qui ont « coulé » l’initiative comme l’écrit Le Temps, quotidien de Genève.

L’initiative populaire « Pour des entreprises responsables » demandait que les multinationales suisses soient tenues pour responsables des conséquences de leurs activités ou celles de leurs filiales à l'étranger en ce qui concerne le respect des droits de l’homme et l'environnement et engage leur responsabilité civile pour d’éventuelles violations.

De telles règles existent déjà en France avec la loi sur le devoir de vigilance, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni (Modern Slavery Act) et en Allemagne. Cette initiative populaire suisse était l’héritière de la campagne « Droit sans frontières », menée par une coalition de 50 ONG.
Elle avait abouti à la pétition « Des règles contraignantes pour les multinationales suisses », soumise au Parlement helvétique en 2012, sans succès.

Le soutien des Eglises suisses à cette nouvelle initiative leur a valu un flot de critiques intense du style « Les Eglises n’ont pas à se mêler de politique » ! Ou encore : « En cette période de crise sanitaire, les Eglises feraient mieux de se concentrer sur le soutien spirituel ».

Certains politiques ont même tenté de faire légalement interdire aux Eglises de soutenir la campagne pour l’initiative. Sans succès. Sur le site Eglises pour multinationales responsables figurait une déclaration :
« L’initiative se fonde sur deux principes fondamentaux du message biblique et de la foi chrétienne : La conservation de la Création et la dignité de l’être humain. Nous, les êtres humains, portons tous la responsabilité de la Création que Dieu nous a confiée, pour notre plus grande joie et notre plus grand souci. Et en tant que créature, chaque être humain possède une dignité inaliénable. Dieu soutient les opprimés et leur rend justice. Et il nous prend tous comme ses collaboratrices et collaborateurs. Ainsi, soutenir les objectifs de l’initiative pour des multinationales responsables est une évidence pour les Églises. L’initiative permet de faire cesser la maltraitance d’êtres humains et le pillage de la Création. »




Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.