Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Inde

 

Les chouettes de la déesse Lakshmi

 

 

Claudine Castelnau

 

16 novembre 2020

L’Uttarakand, un Etat de l’Inde du Nord est connu pour ses sites de pèlerinages hindous. Les forêts de cet Etat indien abritent nombre d’espèces d’animaux, dont plus de deux douzaines d’espèces de hiboux et chouettes très recherchés par des fidèles de la déesse Lakshmi (la femme ou la parèdre du dieu Vishnou) dont le véhicule est la chouette.
La déesse grecque Athéna était aussi associée à cet animal.Lakshmi est une déesse, fêtée à Diwali, la fête des lumières, en même temps que Ganesh ou la déesse Kali.
Hélas pour les chouettes, certains les sacrifient pour apaiser, croient-ils la déesse, et leur apporter la richesse, la paix et la joie ou s’en servir pour de la magie.

Alors, le Département des forêts à lancé une alerte et les autorités ont intensifié leur vigilance pour déjouer les braconniers de chouettes, en particulier dans les zones forestières où se trouvent des temples dédiés à la déesse, au moment du festival de Diwali.

Le quotidien indien The Indian Express de Bombay, titre : « En cette saison, ces oiseaux de proie nocturnes, connus pour leur timidité, sont chassés en grand nombre à l’aide de pièges, pour servir les caprices des sorciers et des pratiquants de magie noire qui les utilisent pour effectuer des sacrifices occultes. »
Le quotidien raconte qu’à Dehradun, la capitale de l’Etat de l’Uttarakhand, le zoo recueille ces chouettes qu’on arrive à sauver des pièges.
Un gardien du zoo reçoit sept ou huit appels par jour de gens qui posent des questions sur les chouettes et la population commence à s’émouvoir du sort qui leur est réservé.
Et dans ce zoo, il y a 12 chouettes dont 3 ont été récemment adoptées par des gens qui ont accepté de payer 5000 roupies par an pour l’oiseau. Le zoo affiche alors le nom de l’adoptant à l’extérieur.

Un prêtre hindou de l’Etat cité par Indian Express, exprime sa consternation à l’idée de tuer des chouettes lors de la fête : « Seuls les tantriks (ceux qui dans l’hindouisme s’adonnent à des pratiques ésotériques) sacrifient les chouettes, et c'est mal. La chouette est le vaahan [véhicule] de la déesse Lakshmi, comment pouvez-vous l'apaiser en la tuant ? »

Le festival de Diwali ou fête des lumières est célébré en automne chaque année et signifie spirituellement, la victoire de la lumière sur l’obscurité, du savoir sur l’ignorance, de la bonté sur le mal et de l’espérance sur le désespoir.
Avant que se déroule la fête, on doit nettoyer à fond et décorer maison et lieu de travail.
La nuit de Diwali, les Indiens portent des vêtements neufs ou leur meilleure tenue, on allume des lampes et des bougies à l’intérieur et à l‘extérieur de son lieu de vie et Diwali se fête en famille avec des prières spéciales à la déesse Lakshmi, des échanges de cadeaux, des feux d’artifice. Diwali est considérée par les Hindous comme l’une des fêtes les plus importantes et les plus joyeuses de l’année.




Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.