Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français



Insultes de M. Erdogan

 

Claudine Castelnau

 

26 octobre 2020

On en est au stade des insultes avec Monsieur Erdogan, président de la Turquie, qui déclare que M. Macron a besoin d’un examen mental quand il plaide pour la défense des valeurs de la laïcité et qu’il appelle à lutter contre l’islam radical.

M. Erdogan fait semblant de découvrir la campagne que mène Emmanuel Macron contre le séparatisme islamique et demande de manière insultante dans un tout récent discours : « Quel est le problème de l’individu qui a pour nom Macron avec l’islam et les musulmans ? Macron a besoin d’être soigné mentalement. »

Et que dire de plus à un chef d’Etat qui ne comprend pas la liberté de religion et qui se conduit ainsi dans un pays où vivent des millions de gens qui ont une religion différente ? » 

Ces déclarations de Erdogan ont été bien sûr froidement accueillies. « Elles sont inacceptables, l’excès et l’impolitesse ne sont pas une méthode et il faut que Erdogan change sa manière d’être qui est dangereuse », a commenté un porte-parole français qui remarquait que le président turc, un musulman pieux, qui s’érige en défenseur des minorités musulmanes dans le monde, tente depuis son arrivée au pouvoir en 2002 de faire entrer l'Islam dans la politique de la Turquie avec l’AKP son parti islamo-conservateur mais qu’il est aussi dans une situation difficile sur le plan politique intérieur.

Le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a dénoncé dimanche des « propos inacceptables » de la part du président turc. Il a appelé « la Turquie à cesser cette spirale dangereuse de confrontation ».

Des tensions en Méditerranée au conflit en Libye, en passant par les affrontements au Karabakh, de nombreux dossiers opposent actuellement Paris et Ankara. L'Elysée relève également « l'absence de messages de condoléances et de soutien du président turc après l'assassinat de Samuel Paty » ainsi que les « déclarations très offensives [de Recep Tayyip Erdogan] de ces derniers jours. »

Ce contentieux vient s'ajouter à une longue liste de désaccords entre Emmanuel Macron et son homologue turc qui prend régulièrement la défense des minorités musulmanes dans le monde. Des tensions en Méditerranée au conflit en Libye, en passant par les affrontements au Karabakh, de nombreux dossiers opposent actuellement Paris et Ankara [et la Turquie à l’Europe].

Enfin, Il y a deux semaines, Recep Tayyip Erdogan avait dénoncé comme une provocation les déclarations du président français sur le « séparatisme islamiste » et la nécessité de « structurer l'islam » en France.

Le site france/tv info note aussi ce projet de loi annoncé pour début décembre sur la lutte contre « les séparatismes » en France, qui vise l'islam radical. « Ce projet de loi vise à renforcer la laïcité et à consolider les principes républicains en France et comporte plusieurs points susceptibles de provoquer des tensions avec la Turquie, comme le contrôle renforcé des financements des mosquées ou l'interdiction de la formation des imams à l'étranger. »

Enfin, il y a cette rancœur contre la France que porte Erdogan sûrement mais aussi les élites turques francophones du rejet par la France de la vocation européenne, de la Turquie, vécue comme une contestation et même une trahison de leur identité. Le processus d’adhésion à l’Union européenne semble abandonné au profit d’un recentrage sur les pays musulmans de l’aire méditerranéenne.




Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.