Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Suisse

protection anti-chasse

 

 

Claudine Castelnau

 

21 septembre 2020

Le site Réformés des protestants vaudois de Suisse romande a publié une nouvelle réconfortante sur la révision proposée de la « Loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages », une loi de 1986, par un référendum le 27 septembre prochain.
« Cette révision de la loi sur la chasse va à l’encontre de la biodiversité, envers laquelle nous avons une responsabilité en tant qu'êtres humains », affirme Kurt Zaugg-Ott, le secrétaire de Œco Églises et environnement qui conseille les Églises sur les questions d’écologie.

Cette association œcuménique, qui regroupe 600 paroisses de Suisse, appelle à rejeter la révision de la loi comme d’autres organisations de protection de la nature.

Pourquoi cette opposition qui se cristallise sur la question du loup ? La Suisse abrite actuellement quelque 80 loups, des animaux protégés, responsables de la mort de 300 à 500 moutons et chèvres par an. Jusqu’ici, un loup pouvait être abattu seulement en cas d’attaque de troupeaux. Avec la nouvelle loi, un loup pourrait être tué s’il était considéré comme une menace avant même d’avoir attaqué d’autres bêtes.

« Il ne faut pas nier l’impact de la perte d’une bête, mais il y a d’autres moyens de soutenir les éleveurs [...] Le loup fait partie de la biodiversité, nous devrions nous réjouir qu’il soit de nouveau sur le territoire suisse », affirme le secrétaire d’Œco Églises et environnement Kurt Zaugg-Ott, qui souligne que la proportion de moutons victimes des loups est bien plus faible en regard des pertes dues aux maladies et incidents naturels.

Et un théologien rappelle que : « D’un point de vue théologique, nous devons rechercher un "partenariat" avec toutes les autres espèces, c’est l’alliance voulue par Dieu. Exterminer des loups avant même qu’ils aient attaqué revient à négliger cette alliance. Aujourd’hui, il est indispensable de cohabiter avec toutes les espèces pour maintenir la biodiversité. »

Et le théologien Benoît Ischer « D’un point de vue éthique, il est du devoir des Églises, en tant qu’institutions publiques, de se positionner concrètement sur ce genre de thématique. Elles défendent des valeurs avec des mots, mais il faut le faire avec des gestes. »


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.