Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

ALAIN HOUZIAUX

Réflexions et poèmes

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

 

 

États-Unis


Les églises sont- elles

« essentielles » ?

 

Claudine Castelnau

 

 

5 avril 2020

The Hill un site politique américain de premier plan basé à Washington tentait le 4 avril de faire le point sur les lieux de résistance au confinement :
« Plusieurs lieux de culte continuent à fonctionner, organisant des services religieux pour leurs paroisses et certains bravent ce faisant les directives de confinement des Etat ou locales pour lutter contre le coronavirus. Et quelques uns des 38 Etats qui ont décidé du confinement ont tout de même autorisé  les services religieux, considérés comme "essentiels" permettant ainsi à des groupes importants de se rassembler pour prier. Et certains pasteurs insistent pour que leur présence physique soit considérée comme "essentielle" lors de ces rassemblements. »

Malgré cela deux pasteurs sont poursuivis dans des Etats où le confinement ne souffrait aucune exception, l’un en Floride qui organisait des services religieux pour des centaines de fidèles et considère que l’injonction de rester chez soi est inconstitutionnelle.

Un autre pasteur évangélique est aussi poursuivi pour avoir mis la vie d’autrui en danger. On s’étonne alors que 11 des 38 Etats qui avaient ordonné le confinement en aient exempté les activités religieuses !

Et un pasteur du Texas a porté plainte avec deux autres collègues auprès de la Cour suprême de cet Etat afin que les lieux de culte soient reconnus comme « essentiels » car « la communauté souffrent bien plus lorsque nos églises sont fermées. »

Ainsi va l’Amérique : un gouverneur exempte-t-il les églises de confinement, immédiatement les défenseurs de la stricte séparation des Eglises et de l’Etat comme Americans United for Separation of Church ans State, protestent contre ces exemptions religieuses « inconstitutionnelles », les institutions religieuses ayant été traitées différemment des groupes séculiers alors que la Constitution demande qu’elles soient traitées de la même manière.

Et les juristes considèrent qu’en temps de pandémie, le Premier Amendement n’est pas violé lorsque l’Etat régule les rassemblements religieux dans le but de protéger la santé du pays.

Comme le déclare une médecin urgentiste, « les virus ne font pas la différence selon les rassemblements [religieux ou pas], il ne devrait y avoir aucune exception. »

Ainsi, lors d’un rassemblement pentecôtiste en mars, en Illinois, 40 fidèles ont été contaminés et l’un d’eux est mort . Et le vice-président Mike Pence, pourtant un chrétien évangélique born again a encouragé les gens à éviter les services religieux de plus de 10 fidèles…



Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.