Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

ALAIN HOUZIAUX

Réflexions et poèmes

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles



p
photo Tsafrir Abayov/AP

Autobus le shabbat à Tel Aviv

 

 

25 février 2020

Autre bonne nouvelle : C’est ce que raconte le quotidien britannique The Guardian A Tel Aviv, un service de minibus dessert désormais la ville durant le shabbat. 19 places, des passagers tout excités mais aussi des voyageurs qui attendent patiemment aux arrêts, en sachant qu’il faudrait laisser passer deux ou trois bus pleins avant de pouvoir monter.

« Cela devrait exister ici comme dans chaque grande ville du monde » dit l’un, « C’est une initiative bénie » dit un autre de ces voyageurs en attente. Une initiative que les rabbins traditionnalistes ont âprement combattue ! Maintenant et pour la première fois des transports publics fonctionnent le jour du shabbat, de la tombée de la nuit le vendredi à la tombée de la nuit le samedi à Tel Aviv alors que les habitants le réclamaient depuis des dizaines d’années, faisant aussi valoir que ces règles religieuses affectaient en priorité les pauvres alors que les non pratiquants pouvaient prendre leur voiture.

Les routes que prennent ces bus évitent soigneusement les quartiers où la majorité des habitants est religieuse ou ultra-orthodoxe. Une enquête récente montrait que 60 % des Israéliens étaient pour les transports publics durant le shabbat mais 97 % des juifs se déclarant ultra-orthodoxes étaient contre.

Comme dans des villes telles que Jérusalem. Et devant le succès des minibus, la municipalité de Tel Aviv envisage de mettre des bus de taille normale et d’autres municipalités non religieuses envisagent de faire de même.

Le quotidien de gauche Haaretz a consacré un éditorial louant ce service de bus le shabbat. « C’est un besoin basique comme l’eau et l’électricité, écrit l’éditorialiste. Alors que l’eau continue à s’écouler dans les tuyaux et le courant à haute tension dans les fils électriques les jours des shabbat, ainsi les transports doivent être disponibles les sept jours de la semaine. »

Et ne demandez surtout pas son avis au ministre des Transports : c’est un nationaliste religieux d’extrême-droite ! Il a déjà déclaré qu’il était peiné par ces bus et qu’il comptait « faire pression sur les autorités locales pour faire cesser ce atteinte sérieuse au shabbat. »



Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.