Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles



Turin

Un crucifix dans la salle du Conseil

 

 

13 janvier 2020

Et voilà que l’histoire du crucifix dans les lieux publics a refait son apparition à Turin en décembre. Le Conseil régional piémontais a ainsi approuvé par 27 voix pour et 8 contre la pose d’un crucifix dans la salle du Conseil « au nom de la défense et de la sauvegarde de l’importance historique, cultuelle et religieuse du crucifix. »

Le conseil presbytéral de l’Eglise vaudoise (protestante italienne) de Turin avait bien tenté d’affirmer sa conviction que « les institutions d’un Etat laïque doivent maintenir une distance correcte avec les choix religieux des citoyens. » Et la présidente de l’Eglise vaudoise avait précédemment déclaré que son Eglise avait une double critique contre ce « crucifix d’Etat » : En tant que citoyens et italiens nous constatons qu’il viole le principe de laïcité de l’Etat et nie la dimension pluraliste de la société italienne. Le crucifix n’est pas un symbole neutre et son utilisation comme instrument de l’identité nationale, sociale et politique et malheureusement trop souvent le signe avant-coureur de division et de conflit. »

La présidente de l’Eglise vaudoise attire aussi l’attention des politiques sur le fait que la promulgation d’une loi sur la liberté de culte et de conscience se fait toujours attendre et que nombre de citoyens italiens qui pratiquent des religions non reconnues par l’Etat sont toujours soumis aux lois fascistes.

 


Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.