Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

 

Russie


l’Église et les violences conjugales

 

 

9 décembre 2019

Le patriarche Cyrille de Moscou, chef de l’Eglise orthodoxe russe et soutien indéfectible du président russe Vladimir Poutine sur l’Ukraine entre autres, nous a habitués à des déclarations musclées sur « l’athéisme occidental », par exemple qui conduit tout droit, [...] au mépris du divin et à « entrer dans une réalité pré-apocalyptique », en termes plus clairs de fin du monde et de jugement dernier.

Ses déclarations musclées ont aussi visé le « mariage gay ». Mais cette fois-ci le patriarche s’est emparé de la question des « violences conjugales ».

Sur le site de RFI le 4 décembre, son correspondant à Moscou raconte que si « les associations de défense des droits des femmes espéraient enfin obtenir le vote d’une loi sur les violences conjugales, la proposition a soulevé une véritable tempête de protestations auxquelles s’est ajouté la réaction du chef de l’Eglise orthodoxe qui voit ce projet de loi comme "dangereux pour la famille". Bien sûr on ne doit permettre aucune violence au sein d’une famille, a expliqué Cyrille. Mais il y a quelque chose de dangereux, lorsque par la loi on interfère dans la vie familiale. »

RFI ajoute que « avant la prise de parole de Cyrille, la Commission du Patriarcat orthodoxe de Moscou en charge des questions familiales avait critiqué elle aussi le projet de loi, estimant qu’il était "incompatible avec les valeurs traditionnelles de la Russie" et qu’il était porté par "les partisans de l’idéologie LGBT et du féminisme" »

Cette même commission du patriarcat orthodoxe, remarque RFI, avait soutenu publiquement en 2017 « la décriminalisation des violence conjugales » Un blanc-seing donné aux hommes russes pour continuer à battre leur femme jusqu’à ce que mort s’en suive ! Et on estime à 6 ou 7000 les femmes russes qui meurent sous les coups de leur conjoint et avec l’approbation de fait du patriarcat orthodoxe de Moscou !

 


Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.