Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

 

 

États-Unis

Le catholique Joe Biden
soutient le droit à l’avortement

 

 

4 novembre 2019

Joe Biden, vice-président démocrate de Barack Obama de 2009 à 2017 est de nouveau dans la course présidentielle américaine. et catholique. Il est aussi pour le moment, l’un des favoris à l’investiture démocrate en Caroline du Sud. Et en lutte ouverte avec Donald Trump dont il demande la destitution pour l’affaire d’Ukraine, le Président américain n’hésitant pas en retour à l’insulter grossièrement lors de meetings ou de Tweets.

Mais surtout Joe Biden est un catholique connu pour sa ferveur, tout en soutenant le droit à l’avortement. Le 27 octobre, en pleine campagne pour l’investiture démocrate en Caroline du Sud, il est allé assister à une messe dans une paroisse de Florence et, au moment de la communion, le curé l'a repoussé.

Dans le Florence Morning News, le quotidien local, le prêtre a expliqué : « Toute personne publique qui préconise l’avortement se situe en dehors des enseignements de l’Église. En tant que prêtre, il est de mon devoir de servir les âmes qui me sont confiées et je dois le faire même dans les situations les plus difficiles. Je garderai Joe Biden dans mes prières. »

L’ancien vice-président a refusé de polémiquer, mais interviewé sur une chaîne de télévision (MSNBC), il n’a pas voulu s’étendre sur ce qui relève de sa « vie personnelle » et il a précisé qu’il ne voulait pas que ses croyances religieuses  « fondées sur la doctrine de l’Eglise catholique » soient imposées à d’autres.

Le quotidien catholique La Croix du 31 octobre précise que « Sur l’avortement, l’ancien sénateur assume sa position. Favorable au droit à l’avortement, qu’il souhaite protéger des contestations émanant des États à majorité républicaine (conservateurs et évangéliques), il était jusqu’ici hostile à l’utilisation de fonds fédéraux pour financer l’avortement. Tout récemment et sous la pression démocrate, il a toutefois subitement changé de position, pour finalement s’opposer à l’amendement Hyde, qui interdit tout financement public de l’avortement, sauf quand la grossesse résulte d’un viol ou d’un inceste, ou s’il met en danger la santé de la mère. »

FaithfulAmerica un groupe de pression interreligieux de tendance théologique libérale fortement orienté sur la justice sociale a vivement protesté contre le refus de donner la communion à Joe Biden et lancé une pétition adressée à l’évêque catholique de Caroline du Sud : « La sainte Communion n’est pas un outil pour punir les opposants politiques. Nous avons déjà constaté cette attitude méprisable lorsque des prêtres réactionnaires ont attaqué des candidats, dans le passé. Dites à l’évêque : "Interdisez à vos prêtres de faire de la politique avec la communion." »

 


Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.