Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

 


Ann Widdecombe
« le Royaume-Unis s’en va  »

 


15 juillet 2019

Elle a pour nom Ann Widdecombe. Elle est députée britannique européenne du Parti du Brexit dont le leader est Nigel Farage. Et il y a quelques jours  au Parlement européen elle a fait une déclaration qui a laissé cois ou scandalisés ses collègues de Strasbourg en comparant le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne aux « esclaves se révoltant jadis contre leurs propriétaires. »

Elle a insisté : « Nous allons ! (en français approximatif !) We are going ! Wir gehen ! We are off   » pour que tout le monde comprenne bien.

Et la députée brexiter a ajouté :
« C’est un fait constant dans l’histoire que les peuples opprimés se retournent contre leurs oppresseurs, les esclaves contre leurs propriétaires, les paysans contre les seigneurs féodaux, les colonies contre les empires [coloniaux] et c’est la raison pour laquelle le Royaume-Unis s’en va. Et le langage que vous utilisez pour qualifier ce départ importe peu, nous sommes heureux de partir. »

Mais Ann Widdecombe n’est pas une inconnue saisie de divagation du monde politique et religieux. Alors qu’elle était ministre des affaires sociales du gouvernement conservateur, elle avait quitté avec grand fracas l’Eglise anglicane au motif qu’elle était contre l’ordination de femmes prêtres dans son Eglise.
Elle s’était convertie au catholicisme au cours d’une cérémonie très médiatisée à la cathédrale catholique de Westminster à Londres et elle avait manifesté son regret d’être contrainte en conscience de quitter l’Eglise anglicane. Elle est aussi contre l’avortement libre et prétend que l’homosexualité n’est qu’une maladie qui se guérit…



Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.