Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

Manifestation anti Trump devant le palais de Buckingham


Donald Trump en Angleterre

 


8 juin 2019

Le Président des Etats-Unis Donald Trump était à Londres la semaine passée pour une visite d’Etat. Et à cette occasion l’évêque anglican de Bristol, le Très Révérend Paul Bayes s’est exprimé dans l’émission religieuse de BBC Radio 4 sans mâcher ses mots, la veille de l’arrivée ce personnage encombrant.

« La politique que mène le Président Trump, a dit l’évêque, est toxique et dangereuse. Je ne l’approuve pas. Je crois qu’il se trompe dans nombre de ses choix politiques et je pense que les chrétiens qui s’identifient à lui, spécialement aux Etats-Unis [comprendre les Républicains et les évangéliques] ne font pas le choix que réclame notre foi chrétienne.
Je crois qu’il n’est pas bon d’élever des murs, de diaboliser et de haïr les gens, ni qu’il est bon de diviser et on devrait le lui dire, non seulement ceux qui le reçoivent durant cette visite à Londres mais aussi par les gens seront dans les rues [de Londres, lors de la manifestation de jeudi à Trafalgar Square] avec le ballon dirigeable [à l’effigie de Trump].
Il dit lui-même qu’il est chrétien, a continué l’évêque, mais Jésus a prêché que l’on connaît les gens par leurs œuvres et voilà un mec qui me semble dire qu’élever des murs c’est bien, que les gens d’autres cultures ne valent rien, que nous ne devons pas les accueillir, mais les exclure. Je ne crois pas que ce soit une position chrétienne. »

 

Ballon à l'effigie de Donald Trump devant le Parlement

 

L’ hebdomadaire anglican Church Times qui rapporte ces propos relève aussi que les interventions de Donald Trump dans la politique intérieure britannique, ont été vivement critiquées par l’évêque de Bristol lors de l’émission de radio, que ce soit à propos du Brexit que le Président a encouragé vivement, comme du choix de Boris Johnson comme prochain Premier ministre qu’il a ouvertement appuyé alors que l’homme est très controversé.

Parlant encore de Donald Trump, l’évêque a dit : « Ce mec aime parler rudement. Il tweet en pleine nuit sur des questions politiques, il suscite de l’émotion plutôt que d’inciter les gens à réfléchir sérieusement au bien des nations. »

Lorsqu’on a demandé à l’évêque de Bristol s’il pensait que le président Trump était le leader du monde libre [comme il aime à se présenter], il a répondu : « Je crois que le monde libre, par définition, n’a pas besoin d’être gouverné de manière autoritaire. Mais je pense qu’aux Etats-Unis, qui sont un grand pays, il se trouve des gens qui luttent pour la liberté et je suis heureux d’être à leur côté. »

Et l’évêque a ajouté : « Je ne pense pas qu’il faille diaboliser ce pays [les Etats-Unis] mais [...] je soutiens les gens qui manifesteront dans les rues contre la visite de Donald Trump et protesteront contre ses choix. Pourtant, c’est une bonne chose qu’il puisse venir ici ainsi nous nous pourrons parler à ce mec en espérant qu’il écoutera. »


.

 


Lors de son discours, la reine Elizabeth a été aussi très claire : « Alors que nous affrontons de nouveaux défis en ce 21 siècle, l’anniversaire du Débarquement nous rappelle ce que tous nos pays ont réussi, ensemble. Après les sacrifices partagés de la Seconde guerre mondiale, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, avec d’autres alliés, ont œuvré pour construire des institutions internationales afin de s’assurer que les horreurs de la guerre ne seraient plus répétées.

Le monde a changé mais nous nous oublierons jamais le but initial de ces organisations : des nations œuvrant ensemble pour protéger une paix durement gagnée. »



Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.