Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

 

 

Berlin

la kippa

 

8 juin 2019

« Berlin empêtré dans une polémique sur le port de la kippa » titre Le Monde des 2-3 juin. La polémique autour de ce petit couvre-chef typiquement juif est partie d’une déclaration du délégué du gouvernement allemand chargé de la lutte contre l’antisémitisme. Felix Klein a dit, lors d’une interview, « qu’il ne pouvait pas conseiller aux juifs de porter la kippa partout et tout le temps en Allemagne » Et depuis la communauté juive allemande est en effervescence.

Certains ont salué cette mise en garde, alors que les actes antisémites ont augmenté de 20 % entre 2017 et 2018. Ainsi le président du Conseil central des juifs d’Allemagne cité par Le Monde s’est « félicité de voir le problème reconnu par l’Etat et le gouvernement ».

D’autres ont mal réagit à cette déclaration de Felix Klein, comme un rabbin de Berlin qui considère que en conseillant aux gens de ne pas porter la kippa « nous abandonnons le terrain aux ennemis de la démocratie ».

Mais surtout le malaise vient de l’identité de l’auteur de la déclaration : « Il est terrible d’entendre un représentant de l’Etat affirmer qu’il y a en Allemagne des “no-go zones” où les juifs ne sont pas en sécurité », relève le propriétaire d’un restaurant juif en Saxe, qui a été lui-même attaqué par une dizaine d’hommes cagoulés en août 2018 et qui depuis avoue cacher sa kippa sous une casquette lorsqu’il sort en famille.

Alors, n’est-ce pas justement ce que conseille le délégué du gouvernement ? Réponse du restaurateur : « Ce n’est pas son rôle. Un délégué gouvernemental ne peut pas laisser entendre aux juifs que l’Etat ne peut pas les défendre. »

Felix Klein a tenté tant bien que mal d’éteindre la polémique en appelant tous les Allemands a porter une kippa le 1er juin « afin de défendre la liberté de religion et la diversité de la société » ou en participant à une contre-manifestation lors de la Journée mondiale d’Al-Qods (Jérusalem) en soutien aux Palestiniens aussi le 1er juin.

Mettre l’accent sur l’antisémitisme des pays arabes c’est oublier trop facilement l’antisémitisme dans toutes les couches de la société. Et oublier que 90 % des actes antisémites en Allemagne en 2018 ont été le fait des milieux d’extrême-droite. Ce phénomène, l’antisémitisme, touche l’Europe entière.

Certains pays d’Europe du Nord ou encore la France où les actes antisémites recensés ont augmenté de 74 % en 2018 par rapport à 2017, selon le ministère de l’Intérieur.



Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.