Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

 


Ismaïl Ferhat

« L’Union des démocrates musulmans de France »


 

 

Claudine Castelnau


28 mai 2019

Il vous avez probablement échappé, comme à moi, que parmi les 34 listes qui se poussaient du coude pour ces élections européennes, il y avait une liste « Europe des peuples » présentée par l’Union des démocrates musulmans de France.

Son inventeur un ingénieur télécom, expliquait sur la chaîne télévisée LCI qu’il avait fondé ce parti parce qu’il « en avait marre de voir que l’on parle matin, midi et soir des “musulmans“. L’islamophobie, la détestation du musulman, est devenue quelque chose d’acceptable dans la société. En dix ans, on observe une radicalisation des esprits. C’est cela qui m’a poussé à tirer la sonnette d’alarme ».

Ismaïl Ferhat, universitaire à Paris remarque, cité par l’hebdomadaire Réforme, que si la démarche est inédite en France « dans d’autres pays d’Europe occidentale d’autres tentatives, explicitement musulmanes, ont eu lieu – en Grande-Bretagne, en Belgique où il y a quatre cinq ans, une formation très inspirée d’une conception conservatrice de la religion a surtout rallié à elle des électeurs de Wallonie ».

Mais en France une formation politique se réclamant ouvertement d’une religion est chose nouvelle et finalement inquiétante car, comme l’observe Ismaïl Ferhat :  « L’Union des démocrates musulmans de France qui porte cette liste adopte une stratégie comparable à celle, on l’oublie souvent, de Recep Erdogan [le raïs turc] avant son durcissement idéologique et politique. L’idée consiste à tenir un discours libéral sur le plan économique, modéré sur un plan politique et très conservateur sur le terrain des mœurs. » avant sa dérive très autoritaire et anti démocratique.

Et Ismaïl Ferhat de prédire que la liste musulmane restera marginale, « les Français musulmans se déterminent en fonction de critères politiques et non pas sur des considérations confessionnelles. »



Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.