Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Nouvelles

La députée sunnite de Beyrouth Roula Jaroudi
photo d' archives L'OIJ

Le Ramadan a débuté le 6 mai


Claudine Castelnau


28 mai 2019

Le Ramadan a débuté le 6 mai et devrait se terminer le 4 ou 5 juin prochain. Durant cette période, qui dure 29 ou 30 jours, les croyants s'abstiennent de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles de l'aube - dès que l'on peut « distinguer un fil blanc d'un fil noir » dit le Coran - jusqu'au coucher du soleil. Ce jeûne est conçu comme un effort spirituel, une lutte contre la séduction des plaisirs terrestres. 

C’est pourquoi Roula Tabch Jaroudi, une député sunnite de Beyrouth du parti du Courant du futur, le parti du Premier ministre, a déclenché une tempête. Une tempête dans une tasse de café après la diffusion le 16 mai sur les réseaux sociaux d'une photo la montrant en train de boire un café avant l'heure de la rupture du jeûne du mois de ramadan.

« Je demande l'adoption d'un amendement de la loi afin de permettre aux citoyens de présenter un recours contre un député qui ne respecte pas les préceptes de la religion à laquelle il appartient [...] Ou bien que cette personne annonce renoncer à sa religion et se présente au nom des athées et des apostats », écrit un internaute.

Le Courant du Futur est majoritairement sunnite mais officiellement laïque. Face aux messages critiquant la députée de Beyrouth, plusieurs personnes ont pris sa défense. Comme la journaliste Dima Sadek qui a notamment appelé les détracteurs de Mme Tabch à obliger les députés à « rendre des comptes sur leurs performances législatives » et à voir s'ils ont « mis en œuvre leurs promesses électorales ».
« Leur vie personnelle et leurs rites ne regardent personne », a ajouté. Mme Sadek, affichant sa solidarité avec Roula Tabch. 

Cette députée, rappelle le quotidien L’Orient Le Jour n’en est à sa première polémique : lors d’une messe pour la paix et la charité célébrée dan un couvent libanais, en janvier dernier, elle avait été bénie par un prêtre et des internautes avaient mis en question son appartenance à l’islam alors que d’autres saluaient ce geste de fraternité et de coexistence dont le Liban a fort besoin ! On l’avait obligée à prêter allégeance à l’islam en présence de deux dignitaires et elle s’était « excusée auprès de Dieu » !


Retour

Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

•••••••••••••••••  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.