Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


La Bible ne condamne nulle part
la polygamie

 

 

Claudine Castelnau

 

 

5 mars 2019

« La polygamie gagne du terrain auprès des chrétien du Kenya », c’est l’agence de presse suisse Protestinter qui l’annonce. Le journaliste a rencontré un Kenyan chrétien qui soutient la polygamie. D’autant plus qu’il annonce avoir lui-même trois femmes et treize enfants : « Je suis fier de ma grande famille. C’est une bénédiction de Dieu. Nous ne devrions pas considérer cette pratique comme un péché. La Bible ne condamne nulle part la polygamie », affirme-t-il et il se dit « heureux » de la décision du Président du Kenya de l’avoir légalisée en 2014.

Et imperturbable, James Oketch continue : « Le Président. comprend notre société et notre culture. Le Président aime les femmes et ne veut pas qu’elles restent célibataires ou volent les maris des autres. En fait, nous devrions soutenir la polygamie pour le bien de nos femmes. »  

A l’époque, des femmes députés ont quitté l’assemblée en signe de protestation contre une loi qui ne respecte pas l’égalité hommes-femmes en interdisant plusieurs maris aux femmes.

L’Eglise catholique a condamné la polygamie comme contraire à la dignité des femmes et questionné la constitutionnalité de la loi.

L’évêque de l’Eglise anglicane du Kenya a rappelé que son Eglise était opposée à la polygamie : « Nous ne pouvons pas soutenir la polygamie parce que [...] cela augmente les charges des familles. Nos dirigeants devraient comprendre les problèmes économiques que vivent les familles actuellement et arrêter de répandre le mal. »

D’autres exhortent les hommes à demander le consentement de leur première épouse avant d’en prendre une autre. Ce n’est pas l’avis de James : « Il n’est écrit nulle part dans la Bible que le roi Salomon et le roi David ont cherché l’accord de quelqu’un avant d’épouser une seconde femme. Je pense qu’on devrait être de bons chrétiens et suivre les enseignements de la Bible. »



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

avantage  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.