Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


14e siècle

religieuses en fuite

 

 

Claudine Castelnau

 

 

11 février 2019

L'hebdomadaire anglican Church Times raconte que deux chercheurs de l'université de York ont trouvé parmi les archives du 14e siècle de l'archevêché de York l'histoire de Joan de Leeds, une religieuse  qui en ayant assez de sa vie de piété et de pauvreté simula sa mort en faisant enterrer un mannequin à sa place et s'enfuit de son couvent de York.

Elle s'était installée à 50 km de là où elle menait une vie beaucoup plus excitante. Jusqu'à ce que l’archevêque de York  l'apprenne et lui ordonne de rentrer dans son couvent en même temps qu'il écrivait au doyen de la ville  pour lui signaler la fautive et lui raconter comment elle avait réussi à s'enfuir après avoir simulé maladie puis mort « avec l'aide de nombreux complices afin de  tromper les pieuses gens » et qu'elle n'avait eu « aucune honte à faire enterrer ce mannequin dans un espace sacré parmi less religieux enterrés là. » 

L'archevêque dénonçait aussi « la vie de désobéissance et de débauche qu'elle menait, le fait qu'elle ait brisé ses vœux [de chasteté et d'obéissance], qu'elle ait jeté aux orties son habit de moniale, au péril de son âme au scandale de son ordre religieux. » 

La chercheuse, professeur d'histoire médiévale à l'Université de York souligne qu'il y a plusieurs autres cas de religieuses enfuies de leur couvent mais aucun avec autant de précision. « Les femmes, dit-elle, entraient souvent au couvent à l'adolescence et de tels changements concernant leur vocation n'étaient pas rares. »  

Ainsi, 20 ans avant la fuite de Joan, une autre religieuse, Cecily, s'était enfuie de nuit sur un cheval qui l'attendait près du couvent pour retrouver son amoureux, Gregory de Thornton, à Darlington, 80 km plus loin et s'installer avec lui.



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

aujourd'hui  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.