Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Allemagne


le cardinal Walter Brandmiller


 

Claudine Castelnau

 

7 janvier 2019

Au moment où le cardinal archevêque de Lyon Philippe Barbarin comparaît pour non dénonciation d’actes pédophiles commis par l’un des prêtres de son diocèse ce lundi devant le tribunal correctionnel de Lyon, le cardinal allemand Walter Brandmiller s’est lancé dans des déclarations provocantes vendredi dernier, pour tenter d’exonérer l’Eglise catholique des abus sexuels de certains de ses prêtres, accusant l’homosexualité d’en être responsable.

« Ce qui est arrivé dans l’Eglise n’est pas différent de ce qui se passe dans la société, a-t-il affirmé, cité par l’agence Reuters. Le scandale réel est que l’Eglise catholique ne se soit pas distinguée du reste de la société. »

Ce même cardinal met en doute le rapport demandé par la conférence des évêques allemands où l’on découvre que plus de 3600 enfants ont été sexuellement abusés par le clergé catholique allemand entre 1946 et 2014. Ce que le cardinal Brandmiller nie farouchement, ne reconnaissant qu’un « petit nombre de prêtres » abuseurs.

Le vrai problème, selon lui, est l’homosexualité et il affirme qu'un lien entre abus sexuels et homosexualité est « statistiquement prouvé ». La preuve, selon lui, c’est que 80 % des abus sexuels dans l’église ont touché de jeunes hommes, pas des enfants. La sortie du cardinal vient quelques jours après que le Pape ait pressé les évêques américains de reconnaître « le péché et le crime qu’est l’abus sexuel par un prêtre » comme « les efforts pour le nier et le cacher ».

Les déclarations du cardinal ont choqué l’Allemagne : « Quelle honte pour l’Eglise catholique de relativiser la faute et de diffamer les homosexuels. C’est répugnant ! » a écrit le rédacteur en chef de Die Welt, l’un des grands quotidiens allemands sur Twitter.

Il faut ajouter que le cardinal Brandwiller est l’un des plus féroces opposants au pape François. Mais il a 90 ans...


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.