Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


                                                                                                                                                                      F3LR S.Bonnet

La crèche de Béziers


 

Claudine Castelnau

 

16 décembre 2018

Le maire de Béziers Robert Ménard, apparenté Rassemblement national, a récidivé ! Il a installé une crèche de Noël dans la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville. Et sans surprise, comme en 2017, la justice administrative lui a donné 48 heures, le 13 décembre, pour « retirer la crèche installée dans la cour d’honneur » de sa mairie « à compter de la notification de l’ordonnance du tribunal sous astreinte de 2000 euros par jour de retard », indique la préfecture de l’Hérault qui avait demandé le déménagement immédiat de la crèche hors d’un emplacement public. Et la cour d’honneur de l’Hôtel de ville est un lieu public.

Le site Franceinfo relève que c’est la troisième fois que ce maire d’extrême-droite est condamné pour des faits semblables, dont l’an dernier. Le tribunal administratif a jugé que « l’installation d’une telle crèche, [...] à l’initiative d’une personne publique, dans un emplacement public, n’est légalement possible que lorsqu’elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, sans exprimer la reconnaissance d’un culte ou marquer une préférence religieuse. »

Difficile de considérer une crèche comme  sans signification religieuse ! Le maire rétorque : « L’Etat n’a-t-il pas d’autres urgences ? ». Mais on peut lui retourner la question : dans sa ville de Béziers, n’y a-t-il pas un vivre ensemble à préserver, au lieu de faire de la provocation en utilisant la religion pour ses buts politiques ?


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.