Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Zayn Malik

ne croit rien de tout cela


 

Claudine Castelnau

 

26 novembre 2018

Zayn Malik est une pop star britannique. Il est connu dans le monde entier, en particulier de ses fans musulmans qui lui envoyaient des vœux et des prières à chaque fin de ramadan. Mais tout a pris fin avec une interview du chanteur dans le Vogue anglais. Malik a déclaré, des sanglots dans la voix, qu’il avait du respect pour la religion dans laquelle il avait été élevé, l’islam, mais qu’il n’était plus religieux lui-même, tout en gardant une « croyance spirituelle » en Dieu.

Et il a expliqué : « Je ne crois pas qu’on ait besoin de manger une viande spéciale sur laquelle on a prié d’une certaine façon. Je ne crois pas qu’on ait besoin de lire une prière dans une langue spéciale cinq fois par jour. Je ne crois rien de tout cela. Je crois juste que si vous êtes une bonne personne tout ira bien pour vous. »

Bien sûr, nombre de musulmans ont regretté sa décision mais d’autres l’ont durement critiquée y voyant de la moquerie pour les croyances et les rituels musulmans mais d’autres fans ont applaudi au courage de Malik de parler ouvertement de son cheminement spirituel.

Ainsi, l’une de ses fans, Fatima, qui tient un compte twitter pour le chanteur, a loué son « honnêteté. C’est incroyablement difficile dans la communauté musulmane de parler de cela. La réception qu’il a reçu après sa déclaration n’est-elle pas semblable à celle de gens célèbres chrétiens qui se déclarent finalement incroyants ? »

Malik a été élevé dans l’islam à Bradford [c’est dans cette ville que des musulmans fanatiques avait organisé en 1989 un autodafé des Versets sataniques de Salman Rushdie en place publique]. Sa mère, une Anglaise s’est convertie à l’islam lorsqu’elle a épousé son père, un Pakistanais. Et Zayn Malik dit avoir lu trois fois le Coran et il était considéré comme un exemple pour nombre de jeunes musulmans dans le monde.

Et pourtant, l’année dernière il avait déclaré au London Evening Standard, un quotidien publié à Londres, qu’il refusait d’être identifié à sa religion ou à sa culture : « Je suis juste moi », avait-il dit. Il avait déjà expliqué qu’il n’était pas un pratiquant régulier et que « la religion devrait être une relation personnelle avec le divin. Je ne crois pas qu’on devrait l’exhiber au regard des gens. On devrait la garder pour soi, c’est ainsi que j’ai toujours fait. »

Malgré cela, relève le site Religion News Malik a dû endurer racisme, islamophobie et même menaces de mort depuis qu’il est devenu l’icône britannique musulmane la plus célèbre de la culture pop. On lui a reproché les attentats du 11 septembre 2001 à New York, de « prostituer l’islam » et les attaques racistes l’ont obligé à renoncer provisoirement à Twitter. « Malgré sa croyance personnelle, il est toujours considéré comme musulman et il sera toujours Zayn Javadd Malik, dit une fan musulmane. Et c’est triste, alors qu’il est déjà une victime de la discrimination, comme nous tous, il va maintenant être mis au rebut par une communauté à laquelle il a appartenu si longtemps. »

Et une autre fan remarque dans l’interview de Vogue, que le chanteur semble suggérer que c’est précisément le jugement constant des musulmans sur lui qui l’ont poussé finalement à rompre les liens.




Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.