Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Tariq Ramadan


Claudine Castelnau

 

1er octobre 2018

Une partie de la Lettre politique de Laurent Joffrin est consacrée la semaine au prêcheur Tariq Ramadan. « Décidément, écrit le directeur de Libération, les prêches de Tariq Ramadan n’ont aucun effet sur la justice [qui a décidé la semaine passée de le maintenir en détention provisoire]. Les derniers éléments de l’enquête démontrent, outre les mensonges du prédicateur, sa tartufferie congénitale. Prônant officiellement pudeur et vertu, il pratique une version du Coran plus proche du marquis de Sade que de son grand-père Hassan el-Banna, fondateur des Frères musulmans. Une partie de l’extrême gauche intellectuelle avait pris fait et cause pour lui, en accusant la justice de discrimination antimusulmane.

La voilà contrainte de raser les murs. La justice, en fait, n’exerce aucune discrimination : elle craint des pressions sur les plaignantes, déjà soumises au feu roulant des soutiens de Ramadan, et une fuite à l’étranger, tout à fait possible dans la mesure où il dispose d’un réseau international et détient la nationalité suisse. D’où la détention provisoire. Cela ne présage pas de la décision finale mais exprime les soupçons nourris croissants par les magistrats. Une procédure régulière, quoi qu’en disent ses zélotes imprudents... »


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.