Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Brésil


Élection présidentielle


Claudine Castelnau

 

1er octobre 2018

Le quotidien catholique La Croix a consacré la semaine passée un article sur les élection présidentielle au Brésil dont le premier tour aura lieu le 7 octobre. Une élection mouvementée car l’un des candidats, Jair Bolsonaro, ancien militaire, d’extrême-droite, raciste, nostalgique de la dictature des colonels, de la torture, est en tête des sondages, le 27 septembre, alors qu’il a été poignardé le 6 septembre par un militant de gauche et qu’il est toujours à l’hôpital.

Son succès a de quoi inquiéter. Côté catholique, les évêques ont multiplié les déclarations, exhortant les Brésiliens à choisir « un politicien honnête, un serviteur du bien commun en particulier des pauvres et des plus fragiles. »
« La défense de la vie » est aussi au programme, comprendre lutter contre l’euthanasie, l’IVG, le mariage pour tous, etc.

La Croix note aussi que « Si les catholiques brésiliens sont mobilisés, les évangéliques, dont le nombre ne cesse de croître – environ 25 % de la population – ne sont pas en reste. Ils sont une cible de choix pour le candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro qui a choisi comme slogan : “Le Brésil au-dessus de tout, Dieu au-dessus de tous”.  Lui-même catholique, Bolsonaro ne manque pas une occasion de se rapprocher des plus conservateurs d’entre eux, surtout sur les questions de société. Il a par exemple salué la décision de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem, décision soutenue par les évangéliques, fervents soutiens d’Israël et se dit très hostile à l’avortement. Le candidat d’extrême-droite séduit une partie des évangéliques [36 %, selon un dernier sondage]. »

Pas tous : c’est un autre « envoyé de Dieu » qui a tenté de l’assassiner ! Une écologiste, Marina Silva, évangélique aussi, n’est créditée que de 8 % et un député évangélique, qui se proclame  aussi « envoyé de Dieu » n’obtient qu’à peine 1 % des voix, selon ce sondage  La Croix écrit que le président du Conseil des pasteurs évangéliques du Brésil note que « la tendance parmi les leaders de l’église [évangélique] penche bien du côté du candidat d’extrême-droite, Jair Bolsonaro. Et il l’appelle “Notre candidat ” » Pourtant, toujours selon l’institut de sondage Datafolha « 35 % des évangéliques – contre 46 % des catholiques – affirment qu’ils ne voteront en aucun cas pour le candidat controversé. »


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.