Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

familles mexicaines


États-Unis

Enfants séparés de leurs parents



Claudine Castelnau

 

 

17 juin 2018

Cette question des enfants séparés de leur famille entrées illégalement aux Etats-Unis a été évoquée le 15 juin, par The Hill, l’un des plus importants sites américains d’information politique.

Du 19 avril au 31 mai, le Ministère de l’Intérieur américain a recensé 1995 mineurs séparés de 1940 adultes. La séparation résulte de cette loi qui exige que tout enfant traversant la frontière mexicaine avec des adultes soit séparé d’eux jusqu’à ce qu’ils soient jugés, même si comme c’était le cas pour une Salvadorienne de se voir retirer sa petite fille qu’elle allaitait ou un père séparé de son bébé de 4 mois, déporté et obligé de l’abandonner au centre de rétention.

Une manière de repérer l’immigration clandestine, explique l’administration. L’afflux d’enfants, conséquence de cette politique, a obligé l’administration Trump a procéder à l’installation d’un « village de tentes » au Texas avec 450 lits pour des enfants. Un magasin désaffecté de la chaîne Wal-Mart au Texas a été converti en centre de détention où se trouvent des centaines d’enfants.

Aux critiques qui ont déferlé sur cette politique jugée cruelle, non seulement dans le camp démocrate mais aussi chez certains républicains qui voudraient que la loi soit plus modérée, comme le président du Sénat, qui déclare : « Nous ne voulons pas que les enfants soient séparés de leur parents. », le procureur général Jeff Sessions a répondu en citant la Bible pour défendre la politique migratoire de l’administration Trump et justifier la séparation des familles qui ont illégalement franchi la frontière : « Je voudrais vous citer l’apôtre Paul et son sage commandement de Romains 13 d’obéir aux lois du gouvernement parce que Dieu les a données pour que l’ordre règne.

A cela, le Washington Post cite un professeur d’histoire américain qui rappelle que « dans l’histoire, ce même verset a été utilisé par les propriétaires d’esclaves et défenseurs de l’esclavage du Sud des Etats-Unis mais aussi par les Nazis ou les tenants de l’apartheid en Afrique du Sud. L’évangéliste Franklin Graham, fils de Billy Graham, pourtant fervent supporter trumpiste a désapprouvé la politique migratoire qu’il a jugée “honteuse” et les évêques américains, on l’a vu, qu’elle est “immorale”. »



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.