Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Agressions sexuelles à La Mecque

 

Claudine Castelnau

 

 

12 février 2018

Après #MeToo ou #BalanceTonPorc, nés à la suite de l’affaire Weinstein voici qu’est apparu la semaine passée un #MosquéeMeToo (MosquéeMoiAussi) sur Twitter.
Le nouveau hashtag accompagne des témoignages de harcèlement et agressions sexuelles sur un lieu inattendu, le pèlerinage de La Mecque.

L’affaire, relatée par les médias, a démarré avec un témoignage de la journaliste américano-égyptienne, Mona Eltahawy, auteur de Foulards et hymens (Belfond). Elle raconte que lors du hadj en 1982, alors qu’elle avait 15 ans, elle a fait l’expérience d’une agression sexuelle à La Mecque. Elle dit même qu’elle a été agressée à deux reprises lors de ce pèlerinage. « Je ne m’en suis jamais remise. Cela m’a pris des années avant que je puisse parler de ces attouchements (subis). J’ai gardé le silence non seulement à cause de la honte mais aussi pour que les musulmans n’aient pas une mauvaise image. Même aujourd’hui [lorsque je le raconte] je suis accusée d’inventer ou que je calomnie l’islam. »

En s’exprimant ainsi, Mona Eltahawy espère « aider les femmes musulmanes à briser le silence qui entoure ces expériences de harcèlement ou d’agressions sexuelles pendant le hadj ou dans des lieux sacrés. »

Ainsi, l’une de ces femmes, sur Twitter, se souvient de son pèlerinage en 2010 et témoigne : « Les gens pensent que La Mecque est l'endroit le plus sacré pour les musulmans, donc personne n'y ferait rien de mal. [C'est] totalement faux. »

De nombreuses femmes ont témoigné à leur tour avoir été victimes de harcèlement, notamment lors du hadj à La Mecque en Arabie Saoudite ,qui rassemble quelque deux millions de pèlerins du monde entier, chaque année. Mona Eltahawy dit que « l’acte le plus subversif qu’une femme puisse commettre est de parler de sa vie comme si elle importait réellement ». Ici et là la parole des femmes se libère. Et notre monde a tout à y gagner !

 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.