Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Ghana

La déesse de la rivière


Claudine Castelnau

 

 

5 février 2018

Le site ghanéen MynewsGhana raconte que dans le district d’Upper Denkyira East, les écolières peuvent aller à l’école tous les jours de la semaine sauf le mardi, et lorsqu’elles sont indisposées. La raison : pour se rendre à leur école, elles doivent traverser une rivière.

Mais dans la tradition et par respect pour la divinité locale de la rivière, née un mardi, c’est inimaginable d’enfreindre la règle : « Les dieux seraient en colère ».

Certaines choses des femmes, comme la menstruation, sont considérées comme impures. Par conséquent, c'est un tabou pour les femmes de traverser la rivière le mardi et pendant la menstruation. « C’est ainsi depuis notre enfance », explique la chef de district cité par MyNewsGhana.

Un problème qui touche aussi les autres élèves de l’école, qui n’ont pas à traverser la rivière : les professeurs doivent faire rattraper les leçons manquées, d’où un retard dans le programme. Selon une étude sur l’éducation réalisée par l’Unesco, une femme ghanéenne sur dix ne fréquente pas l’école à cause de ses règles et 11,5 millions de femmes ghanéennes manquent d’installations appropriées pour leur hygiène.

« Il semble que les dieux sont vraiment puissants, n’est-ce pas ? Parfois, je pense que nous devrions demander une certaine responsabilité à ces Dieux : qu’ils se rendent compte de la façon dont ils ont utilisé l’énorme pouvoir que nous leur avons donné », a déclaré à la BBC Shamima Muslim Alhassan, militante pour l’égalité des sexes et ambassadrice pour l’hygiène menstruelle de l’Unicef.

 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.