Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français



Les vœux du président
de la Fédération protestante de France
au Premier ministre


Claudine Castelnau

 

 

29 janvier 2018

Le 24 janvier avait lieu au siège de la Fédération protestante à Paris, la traditionnelle séance de vœux en présence du Premier ministre Edouard Philippe, du Président de l’Observatoire de la laïcité, Jean-Louis Bianco, de personnalités politiques et religieuses.

Je vous livre des passages de l’allocution du Président de la Fédération protestante, le pasteur François Clavairoly :

« Être protestant, c'est être citoyen protestant, c'est être responsable et solidaire avec d'autres, dans la cité. Être protestant, c'est questionner sa foi, se laisser interpeller par l'incroyance, l'athéisme ou par d'autres convictions, mais aussi, au nom de sa foi, c'est questionner le monde et ce qui s'y passe [...] Les protestants sont des « chrétiens laïcs », aiment-ils pourtant à rappeler, car ils redoutent un espace public qui serait saturé par le religieux. Mais ils sont chrétiens et tiennent à s'exprimer dans cet espace, à prendre leur part avec d’autres au débat démocratique et à faire aussi valoir les principes républicains que d'autres revendiquent. [...] C’est donc enracinés dans cette réalité d’une République laïque comme l’écrit la Constitution elle-même, que nous pensons et agissons comme chrétiens libres, responsables et solidaires au sein de la société. »


Après avoir rappelé les œuvres, associations mouvements de solidarité et d’entraide du protestantisme, d’une très grande qualité « mise à mal par les restrictions budgétaires et par la restriction des dotations de l’Etat », le Président de la Fédération protestante interpelle le Premier ministre :

« Ici, la parole politique du gouvernement que vous dirigez est mise à l'épreuve. Sa crédibilité aussi. Et la distorsion entre cette parole et la pratique, cet écart, certes inévitable, entre ce qui est annoncé et ce qui est mis en œuvre, interroge. Et sur une autre question tout aussi grave, celle de l'accueil des migrants des conflits du Proche-Orient, d'Afrique ou d'ailleurs, cet écart est critique, et même critiquable.
Monsieur le Premier Ministre, je veux, au nom de la Fédération protestante de FRance, me faire l'écho de ce que nos membres nous rapportent et vous disent [...] Je formule le vœu que vous entendiez ce qui vous est dit par nos associations. Entendez ceux qui sont sur le terrain de l'accompagnement et de l'accueil. Ils vous disent qu'il y a une promesse à tenir et qui n'est pas tenue à ce jour, celle de la France qui accueille comme elle se doit de le faire. [...] Ces associations souhaitaient et souhaitent toujours une vraie concertation. Elles ne sont pas dans l'émotion, dans l'agression ou aveuglées par une bonne volonté irréaliste. »

Enfin d’autres questions dont chacun devra être prêt à débattre se profilent en 2018 : les lois de bioéthique, le statut de la Nouvelle Calédonie, la place des aînés et leurs conditions de vie.


 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.