Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

Sur les pas des huguenots

et des vaudois du Piémont

 

 

Église réformée d'Aarberg-Lyss (Suisse)

 

 

Claudine Castelnau

 

 

11 septembre 2017

En septembre 1687 un naufrage de deux barques surchargées avec 137 réfugiés huguenots, qui naviguaient sur l’Aar, affluent du Rhin, entre Aarberg et Lyss, fit 111 victimes. C'est le plus grand naufrage que la Suisse ait jamais vécu. Une trentaine de corps ont été retrouvés tout de suite et ont été enterrés dans le cimetière de Lyss, les autres ont disparu.

Sur place, rien ne rappelle cet évènement. Dans le cadre de la réalisation du tronçon dans cette région appelée Seeland bernois, les organisateurs veulent rappeler cette tragédie avec une pierre commémorative, en provenance de la Drôme, région de Dieulefit.

En effet, parmi les 26 ( ? ) rescapés, plusieurs venaient du Dauphiné. Cette pierre naturelle devrait être placée dans l'ancien cimetière (aujourd'hui hors service et transformé en petit parc) et supportera une plaque commémorative.
Par ailleurs une œuvre de l’artiste Gianni Vasari, faisant mémoire du naufrage, sera inaugurée à proximité du lieu du drame, ainsi que le magnifique parcours balisé et commenté, d’environs 5 km entre Aarberg et Lyss.

Samedi 16 septembre, l’Église protestante d'Aarberg-Lyss organise une manifestation commémorative.

Rescapés de 1687 des communes de Bourdeaux et Dieulefit
Jacques Chiese avec son épouse et deux enfants du Dieulefit en Dauphiné
Pierre Lienhard de Bourdeaux en Dauphiné


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.