Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

Hosties sans gluten

 

Claudine Castelnau

 

 

11 septembre 2017

Une lettre du Vatican a confirmé cet été que les hosties sans gluten du tout n’étaient pas autorisées. L’agence de nouvelles religieuses Religion News Service « Avec gluten ou sans gluten, la différence est théologique », écrit l’agence. Une différence théologique qui s’explique par le fait que les Eglises protestantes n’adhèrent pas, généralement, à la doctrine de la transsubstantiation qui affirme que le pain et le vin consacrés pendant la messe sont réellement devenus le corps et le sang du Christ

L’Eglise catholique veut donc utiliser des éléments, pain et vin, aussi proches que possible de la première communion avec Jésus et les disciples le Jeudi-Saint.

Pour les protestants, la communion est un acte symbolique et ils ont une certaine liberté quant aux éléments utilisés. Ainsi, en Nouvelle-Calédonie, certaines paroisses utilisent du lait de coco et de l’igname, ce tubercule qui a une valeur symbolique et culturelle très forte dans la vie des tribus. On peut aussi utiliser du jus de raisin dans les communautés, souvent puritaines où l’on attache de l’importance à la tempérance et du pain fabriqué à partir de farines autres que du blé. Et aujourd’hui du pain sans gluten.

La lettre du Vatican a réaffirmé qu’utiliser des hosties qui ne soient pas fabriquées à partir de blé ou avec un mélange de blé et d’autres céréales et complètement sans gluten ne pouvaient être considérées comme valides pour le sacrement de l’Eucharistie, même si une faible teneur en gluten est acceptable.

Aux Etats-Unis où la consommation de pain sans gluten a considérablement augmenté depuis cinq ans, nombre d’Eglises protestantes font le choix de pain sans gluten pour la communion ou donnent le choix aux fidèles : ainsi dans l’Eglise épiscopale (anglicane) de l’Iowa, il suffit de dire au prêtre « gluten-free » au moment de la communion... Mais comme le faisait remarquer un rapport de théologie pratique « comme les Ecritures font silence sur le pain [utilisé lors de la Cène avec Jésus], il peut être confectionné avec de la farine de blé, de seigle, d’orge ou d’autres céréales. »


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.