Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français



Téhéran

 



Claudine Castelnau

 

12 juin 2017

Et voilà Téhéran frappée à son tour par Daesh. Le 7 juin, les djihadistes ont attaqué le mausolée de l’ayatollah Khomeyni, fondateur de la République islamique d’Iran ainsi que le Parlement iranien et ont fait au moins 17 morts. Les djihadistes sont morts aussi.

Le mausolée, situé au sud de la capitale abrite la tombe du premier Guide de la révolution, depuis sa mort en juin 1989. « C’est un lieu hautement symbolique pour la révolution islamique, pas tant pour la ferveur populaire que pour les nombreuses manifestations qui y sont organisées, tout comme le Parlement iranien aussi attaqué. » Et un spécialiste de l’Iran précisait que ce mausolée a « un caractère plus politique que religieux. »

Ces attaques sont un « signe que les terroristes visent plus le régime de la révolution islamique que la population », explique un ancien ambassadeur de France, cité par La Croix.
Toujours selon ce quotidien, « dans une vidéo publiée en mars, l'EI avait menacé l'Iran, affirmant que le groupe allait conquérir ce pays, "le rendre à la nation musulmane sunnite" et provoquer un bain de sang chez les chiites. Si ces dernières années certaines régions proches des frontières avec l'Irak, l'Afghanistan et le Pakistan ont été ciblées par des groupes armés, les grands centres urbains avaient jusqu'alors été épargnés. C'est précisément près de ces frontières que vivent principalement les membres de la minorité sunnite d'Iran [alors que le pays est majoritairement chiite]. »

Et La Croix rappelle que lors d'un récent voyage en Arabie saoudite, grande rivale sunnite de l'Iran chiite, Trump avait appelé toutes les nations « à isoler l'Iran, à cause de son soutien supposé aux groupes terroristes du Moyen-Orient et à ses atteintes aux droits de l’homme. » Ce qui signifiait que l’Arabie Saoudite serait un fervent défenseur des droits et libertés de ses concitoyens mais aussi des travailleurs migrants en situation de quasi servitude pour beaucoup d’entre eux !

Décidemment, la politique de Trump ne fait plus rire !



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.