Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Égypte


Massacre des Coptes



Claudine Castelnau

 

29 mai 2017

29 morts, 25 blessés dont de nombreux enfants, c’est le bilan provisoire de l’attentat contres des bus transportant des chrétiens coptes égyptiens à Al-Minya à 200 km au sud du Caire, dans la matinée du 26 mai.

Sur son site, Le Figaro raconte que deux bus sont tombés dans un guet-apens : à bord une soixantaine de coptes qui se rendaient dans un monastère pour le week-end et un pseudo contrôle routier suivi d’une fusillade dans les bus. C’est la 4e attaque de grande envergure en six mois contre des chrétiens égyptiens, au total, quelque 98 morts et 189 blessés après les deux attentats dans des églises au nord de l’Egypte il y a un mois et demi, et revendiquées par l’Etat islamique.

Une fois encore est dénoncée l’incapacité du gouvernement égyptien à protéger les coptes « notamment à cause du racisme institutionnel à l’égard de cette minorité », rappellent certains militants chrétiens, ce « racisme institutionnel » étant une incitation à s’attaquer à eux.

Le quotidien Libération cite un spécialiste du monde arabe : « L’obsession des jihadistes pour la destruction des coptes n’est pas nouvelle, dit-il. Depuis la fin des années 70, les jihadistes égyptiens essayent de construire l’image de chrétiens qui seraient favorisés par le pouvoir. Ce qui était et reste faux - les coptes étant plutôt discriminés - mais c’est à ce moment-là que sont survenues les premières attaques antichrétiennes. 

Depuis 2013, il y a eu en revanche des signes clairs d’un rapprochement entre le régime d’Al-Sissi et les dirigeants coptes. Le clergé surjoue même aujourd’hui cette proximité avec le pouvoir, en espérant bénéficier de sa protection. Mais il donne dans le même temps du grain à moudre à la rhétorique jihadiste [...] Tout comme en Irak avec les chiites, les coptes sont devenus “l’ennemi” des jihadistes en Egypte ».


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.