Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

États-Unis

Jeanette Vizguerra

et l'église sanctuaire de Denver

 


Claudine Castelnau

 

15 mai 2017

Mère Courage ? Elle mérite bien ce titre cette immigrée mexicaine sans papiers, qui pour échapper à la police de l’immigration a passé trois mois de réclusion volontaire dans le sous-sol d’une église baptiste de Denver dans l’Etat du Colorado.

Le 12 mai, elle a pu enfin rentrer chez elle, les services de l’immigration lui ayant accordé une autorisation de séjour jusqu’en 2019. « Une victoire éclatante pour le mouvement des  “églises sanctuaires” »,  raconte Le Monde le 14 mai.

Jeanette Vizguerra vivait aux Etats-Unis depuis 1997, ses quatre enfants ont la nationalité américaine mais elle était expulsable. Et les nouvelles lois édictées par Donald Trump ont durci la situation des sans papiers. Depuis son élection, le mouvement des « églises sanctuaires », né dans les années 80 pour protéger des réfugiés latinos-américains fuyant la violence a repris de l’importance et actuellement ce sont quelque 800 communautés religieuses prêtes à protéger des clandestins.

Jeanette Vizguerra et son mari chauffeur de bus ont fui le Mexique et sa violence et elle s’était fait embaucher comme femme de ménage dans des bureaux à Denver jusqu’au jour où elle a décidé d’aller voir sa mère mourante à Mexico. Au retour, en 2013, elle a été arrêtée et détenue dans un centre de rétention au Texas puis devait être expulsée. Et là, miracle, la mesure est suspendue. Jusqu’à l’élection de Trump où la machine à expulser s’est remise en route.

Selon le Washington Post, cité par Le Monde « les arrestations d’étrangers ont augmenté de 33 % entre janvier et mars par rapport à 2016. Parmi eux, le nombre de personnes sans casier judiciaire criminel a plus que doublé ».

Réfugiée dans son sous-sol de l’église baptiste de Denver, Jeanette a fait appel à l’ACLU qui milite pour le respect des libertés civiles aux Etats-Unis. « L’idée est de porter plaine contre le gouvernement pour le tort que la séparation des familles cause aux enfants, explique l’envoyée spéciale du Monde à Denver. Or ces enfants sont américains et ils n’ont pas moins que les autres le droit à la “poursuite du bonheur”, inscrit dans la Constitution américaine. »

Jeanette ne compte pas abandonner la lutte après sa libération. Elle va s’occuper d’une Péruvienne de 33 ans, réfugiée dans une église sanctuaire quaker de Denver. « Pour Jeanette Vizguerra, la lutte est avant tout une question d’“organisation” et d’“éducation”. Et de miracles, bien sûr », conclue la journaliste.


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.