Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Pays-Bas


Geert Wilders, le leader populiste

 


Claudine Castelnau

 

20 mars 2017

L’inquiétude était palpable en Europe à la veille des élections législatives aux Pays-Bas. Geert Wilders, le leader populiste anti-musulman et anti-européen allait-il rafler la mise ? Finalement non. Est-ce le goût de la concertation sociale qui l’a finalement emporté sur la violence et l’intolérance de Wilders ?

Un historien néerlandais, Willem Frijhoff, tente d’expliquer comment un clivage entre protestants et catholiques a été remplacé par l’opposition chrétiens musulmans dont Wilders joue à fond : 
« Les Pays-Bas, dit-il, se sont construits par opposition successives au fil des siècles : opposition entre l’Est et l’Ouest, entre la [province] de Hollande et le reste du pays, entre le Nord et le Sud et bien sûr, opposition entre les protestants et les catholiques. Ce dernier clivage a été très fort, il l’est moins aujourd’hui car la pratique a quasiment disparu. Mais il est en quelque sorte remplacé par l’opposition entre le christianisme et l’islam, dans un transfert étonnant puisque cette minorité ne représente pas plus de 7 % à 8 % de la population.
Nous assistons ainsi à l’émergence de nouveaux partis dont certains font référence à leurs racines musulmanes, précisément parce qu’il n’existe pas de consensus sur notre identité. »

L’historien explique encore que « la communauté musulmane est une minorité modeste mais très active en comparaison avec la sécularisation accélérée de la société. Faute de pratique, des églises ont même été converties en mosquées, en particulier à Amsterdam. Cela alimente l’idée d’une opposition entre ceux qui viendraient "voler" l’identité néerlandaise et ceux qui défendent l’héritage du Siècle d’or, le siècle de Rembrandt et de Vermeer. »
Et si les Pays-Bas ont été longtemps une société multiculturelle, ils se sont orientés aujourd’hui vers le communautarisme, l’islam très éclaté entre personnes d’origine marocaine et turque n’ayant pas su constituer une nouveau pilier du système traditionnel où catholiques et protestants étaient des forces homogènes et quasi égales. Quant à l’identité chrétienne que Geert Wilders agite comme un drapeau c’est, relève l’historien, « une formule qui permet de se singulariser par rapport portées par les musulmans. » Même s’il existe encore des poches très chrétiennes aussi bien catholiques que protestantes.


 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.