Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

IKÉA

 

Claudine Castelnau

 

 

21 février 2017

Un catalogue du marchand de meubles suédois Ikéa a déclenché un tumulte sans précédent en Israël. C’est un catalogue, version spéciale, destiné aux hommes seulement. Et pas n’importe lesquels : aux juifs ultra orthodoxes ou Haredim, que l’on voit affairés à des taches ménagères en compagnie de deux petits garçons assis pour repas au long des photos. avec leurs papillotes, kippa sur la tête, en tenue austère.

Mais le scandale réside dans l’absence de femmes dans la cuisine Ikéa ou le salon... L’entreprise prétendait respecter « les perceptions les plus traditionnelles de la pudeur » chez ces ultra orthodoxes qui représenteraient actuellement quelque 10 % de la population en Israël et ont besoin de meubles bon marché car ils ont un revenu faible et beaucoup d’enfants. Ils interdisent de représenter les femmes en général, en particulier dans les publicités ou leurs journaux mais aussi de s’asseoir à côté d’une femme dans un bus.

Mais ce n’est pas la première fois que la firme Ikéa soulève une tempête : elle avait déjà dû s’excuser pour un catalogue distribué en Arabie Saoudite où les femmes étaient effacées. Les juifs libéraux, les femmes ont crié à la misogynie, avec raison et le média d’actualité israélienne Telavivre.com écrit aujourd’hui 20 février : « Ne pas s’être arrêté un instant sur la possibilité que ce puisse être une façon de nier, d’effacer, de gommer l’existence même de plus de la moitié de l’humanité, la gente féminine, n’est à la gloire ni des extrémistes religieux ni d’Ikéa » qui s’est excusé en prétendant que ce catalogue « n’est pas en accord avec les valeurs d’Ikéa. »

 


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.