Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français



Saint Nicolas



Claudine Castelnau

 

 

5 décembre 2016

Depuis la mi-novembre et selon la légende officielle, Sinter Klaas, le Saint Nicolas des Pays-Bas est arrivé d’Espagne, d’où le saint est originaire. Il a été accueilli en grandes pompes par le bourgmestre d’Amsterdam, devant l’église St Nicolas, dans la vieille ville et monté sur un magnifique cheval blanc, en tenue d’évêque et accompagné de son compagnon, le Zwarte Piet, (le Pierre noir) ils auront parcouru le pays, reçus solennellement par les bourgmestres et les autorités des villes traversées jusqu’à la fête de saint Nicolas, ce 5 décembre.

Le Zwarte Piet, ce personnage bondissant, portant des culottes bouffantes tel un page de jadis a suscité et suscite encore chaque année des discussions passionnées avec sa figure passée au noir : pourquoi fait-il toujours partie des célébrations qui précèdent Noël ? Est-ce du racisme ? Certains répondent non, le Zwarte Piet n’a jamais été un esclave et tout le monde sait qu’il n’est pas noir en réalité mais couvert de suie puisqu’il passe par les cheminées. Mais il a un rôle négatif : il punit les enfants sots.

Et les changements sont lents pour le faire disparaître et bien que la Cour suprême des Pays-Bas ait refusé d’interdire les Zwarte Piet dans les défilés à Amsterdam en 2014, les organisateurs sont de plus en plus attentifs à supprimer les éléments racistes des célébrations. Par exemple on a introduit parfois des Blancs simplement déguisés en ramoneurs, des Piet maquillés de blanc.

Une critique inattendue est même venue d’un groupe militant hindou des Etats-Unis juste avant la fête de Saint Nicolas : « Le pays de Rembrandt et de van Gogh, qui a une longue histoire de tolérance sociale ne devrait pas accepter de tels stéréotypes négatifs. Ces stéréotypes racistes auraient dû disparaître depuis des années alors qu’ils existent encore au 21e siècle », a déclaré le responsable hindou.
Et il en appelait au roi des Pays-Bas et au Premier ministre pour faire cesser ce scandale !

Il a sûrement raison, mais on lui suggère aussi de s’occuper de la situation souvent catastrophique des chrétiens dans son pays, l’Inde !


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.