Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Élections américaines

 

Claudine Castelnau

 

1er octobre 2016

Plus de 500 représentants élus, maires, conseilers municipaux, membres de comités scolaires de tous les Etats-Unis ont publié une lettre ouverte que reprennent nombre de médias dont le Progress Illinois, un média progressiste de Chicago et sa région, pour protester contre le sectarisme anti-musulman, la xénophobie, la haine et l’oppression en cette année décisive d’élection.

La lettre fait partie de la campagne qui a pour nom « Les leaders américains contre la haine et le sectarisme anti-musulman. »

« La campagne électorale de 2016, écrivent-ils, a atteint un niveau dangereux de xénophobie, de racisme antimusulman. Cette rhétorique et cette violence n’est pas seulement une menance pour nos communautés mais frappe aussi directement les droits fondamentaux garantis par notre Constitution : liberté, liberté de religion et égalité devant la loi.
Nous écrivons cette lettre pour dire que nous nous tenons à côté des musulmans, des Arabes, des Asiatiques et des Sikhs partout aux Etats-Unis alors qu’ils sont victimes de menaces, de harcèlement, de violence et d’un discours politique inexcusable [...]
Et nous sommes fiers de vous avoir à nos côtés en tant que membres à part entière et égaux de la famille américaine. Comme représentants élus, nous disons à ceux d’entre vous qui sont obligés de se défendre [parcequ’attaqués physiquement], qui se font traiter d’assassins et de violeurs par des candidats aux plus hautes fonctions de l’Etat, qui craignent pour la sécurité de leurs enfants dans vos lieux de prière, nous sommes à vos côtés.
Nous savons la richesse et la beauté de vos vies et nous savons que l’Amérique ne peut progresser sans que vous progressiez aussi. »

La lettre de ces élus ne mentionne pas le candidat républicain Donald Trump et son discours contre les immigrants et les musulmans parce que le discours antimusulman n’est pas nouveau. Il existait déjà bien avant Donald Trump, explique l’un des signataires. Et l’un des deux musulmans élus républicains du Congrès qui est engagé dans cette campagne anti-haine dit :

« Que vous soyez Républicain ou Démocrate, n’importe quel appel à restreindre notre liberté de religion doit être condamné [...] Les candidats à la Présidence doit savoir que s’ils sont élus, ce n’est pas pour leurs déclarations haineuses, parcequ’une attaque contre ma religion aujourd’hui c’est une attaque contre votre religion demain. Et en tant que musulman, je ne supporterai pas que cela arrive. »

 

 

.

 

Enfin, toujours à propos des élections américaines, le magazine évangélique américain ChristianityToday a publié le 27 septembre une lettre de Deborah Fikes, qui a des années durant était permanente, membre du comité directeur et pour les Etats-Unis d’une Association mondiale des évangéliques (qui compte 650 millions de membres dans 129 pays) dont elle vient de démissionner.

Elle dit connaître Hilllary et l’avoir observée dans ses différents postes politiques dont celui de tenter de réformer plus justement le système de santé. Et elle appelle ses amis évangéliques à voter pour elle. Et l’un de ses arguments c’est « la foi tranquille » d’Hillary Clinton et « le respect et l’ humilité » qu’elle a montré dans certaines affaires où des personnalités religieuses étaient impliques comme au Sud-Soudan. Deborah Fikes s’élève contre l’atmosphère « toxique » qui entoure Donald Trump et a fait beaucoup de tort de son point de vue au pays mais aussi aux évangéliques nombreux à le soutenir.

 

 


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.