Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Le brexit et les juifs

 

Claudine Castelnau

 

28 septembre 2016

Pour la rabbine en chef d’une synagogue de Londres, Julia Neuberger, le Brexit a eu un impact personnel et elle a décidé de demander la citoyenneté allemande, une manière aussi d’effacer de son histoire familiale l’héritage nazi (les juifs d’Allemagne avaient été privés de leur nationalité entre 1933 et 1945). Une loi leur permet ainsi qu’à leurs descendants de demander qu’elle soit restituée). Julia Neuberger n’est pas une exception et pour elle c’est aussi une manière de faire la paix avec l’Allemagne.

Mais ce passeport lui promet aussi un futur où elle aura la liberté de voyager et de travailler dans 27 nations d’Europe. Julai Neuberger possède toujours un vieux passeport de ses grands-parents maternels dont la couverture s’orne une croix gammée et la premier page d’un J (pour juif) à l’encre rouge. Drôle de retour de l’histoire où des juifs ayant perdu leur famille utilisent de vieux documents pour obtenir un passeport nouveau, allemand.

L’ambassade de Londres aurait reçu quelque 400 demandes de renseignements sur comment demander la citoyenneté allemande et un peu plus de 100 l’auraient déjà demandée.

Après le premier choc de voir leurs enfants faire cette démarche, un juif âgé avoue finalement comprendre une démarche de la jeune génération de garder la porte ouverte sur l’Europe et aussi une démarche de réconciliation. « Je ne suis pas sûr que j’aurais fait cette démarche sans le Brexit » explique un écrivain juif descendant de ces quelque 70 000 Juifs autrichiens, allemands ou tchèques arrivés en Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale.

« C’est le Brexit qui a poussé les juifs à envisager ce choix. » Mais beaucoup attendent de voir à quelle sauce seront mangés les Britannique lors des négociations avec l’Union européenne.

 


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.