Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Nadine Morano

« incarnation d'une lente dérive »

 

 

Claudine Castelnau

 

3 octobre 2015

Le Monde daté du samedi 3 octobre publie une réflexion sur Nadine Morano sous le titre « L'incarnation d'une lente dérive ».
Nadine Morano, on en a beaucoup parlé ces jours derniers. Trop au goût de certains pour cette qui cette égérie de Nicolas Sarkozy représente toutes les dérives des déçus de la politique.

« Son sarkozisme n'a pas pris une ride mais il a changé de nature » écrit Françoise Fressoz, l'éditorialiste. Le travailler plus pour gagner plus a échoué. Place désormais à l'identité nationale.
Quand le débat a été lancé en 2009 (sur l'identité nationale), Nadine Morano a été l'une des premières à déraper avec sa tirade sur "le jeune musulman" dont elle attend "qu'il aime la France, qu'il trouve un travail, qu'il ne parle pas verlan, qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers.
Puis est venue l'obsession anti-voile qui la fait fustiger en août 2014, sur son compte Facebook une femme voilée qu'elle a photographiée sur une plage. Deux mois plus tard, Gare de l'Est, elle signale une autre femme à la police en croyant qu'elle porte la burqa [voile intégral d'origine afghane] alors qu'il s'agit d'un niqab [un voile qui laisse les yeux à découvert] Qu'est-ce qui vous dit qu'elle ne dissimulait pas des explosifs ? se défend-elle. »

Enfin il y a une semaine, le dérapage final : elle décrit la France comme « un pays judéo-chrétien, de race blanche ». Et elle a réitéré son dérapage devant les médias, refusant de faire amende honorable. Nicolas Sarkozy, débordé par son ex-groupie ? Ou bien brutalement met-elle en lumière ce que la journaliste qualifie d' « édifiante histoire de la dérive sarkoziste ? »

 

Retour en page d'accueil
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.